Un bagarreur sous les verrous pour un an

Un jeune homme de la région a écopé lundi de trois ans de prison, dont un ferme et deux avec ...
Un bagarreur sous les verrous pour un an

Discothèque La Trappe Le prévenu était passé à l'acte devant la discothèque de Saignelégier.

Un jeune homme de la région a écopé lundi de trois ans de prison, dont un ferme et deux avec sursis pendant cinq ans. Le Tribunal de Porrentruy l’a reconnu coupable de lésions corporelles graves. Les faits s’étaient produits au printemps 2014 à l’extérieur de la discothèque de Saignelégier.

Suite à un différend avec le plaignant de cette affaire, le prévenu a voulu se battre. A la sortie de l’établissement, il a tout d’abord asséné un coup de ceinturon à la tête de la victime, avant de ramasser une grosse pierre et de la frapper à nouveau au visage. Le plaignant a dégusté : intervention de la REGA, traumatisme crânien, opération, méningite, plusieurs semaines d’hôpital. Il a aujourd’hui complètement perdu l’ouïe à l’oreille gauche et souffre encore de divers troubles. Pour la Faculté, la vie de la victime a été mise en danger.

« Un acte de fou »

Le Ministère public a réclamé quatre ans et demi de prison ferme pour tentative de meurtre par dol éventuel. Mais la juge Corinne Suter n’a pas été aussi loin. Pour elle, le prévenu – qui a parlé d’un « acte de fou » – a utilisé la pierre sans réfléchir. Voulait-il tuer ? Il y a un doute. Et on le sait, le doute profite à l’accusé. Corinne Suter a ainsi écarté la tentative de meurtre. Elle a plutôt évoqué la « négligence consciente ». Le jeune homme – au casier judiciaire déjà mauvais – ne passera donc qu’un an derrière les barreaux. Il devra également s’acquitter d’une somme d’environ 65'000 francs pour payer les dédommagements, le tort moral et les frais judiciaires.

A noter qu’une autre instruction est en cours contre le prévenu dans le Jura bernois pour une infraction à la Loi sur les stupéfiants. /rch


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus