Des marionnettes en vedette au Noirmont

Six jours pour s’acclimater au monde des marionnettes. Environ 20 requérants d’asile logés ...
Des marionnettes en vedette au Noirmont

 Dix marionnettes se trouvent à l'ancienne église du Noirmont. Derrière, de gauche à droite: Nicolas Joray, coordinateur du projet, l'artiste Logovarda (Franz Landry), Eric Rihs, président de l'association la Nef, Gaël Bandelier, qui a écrit le spectacle et Germain Meyer, metteur en scène de la pièce.

Six jours pour s’acclimater au monde des marionnettes. Environ 20 requérants d’asile logés à Montfaucon prennent part à un atelier de théâtre consacré à ces personnages cette semaine dans les Franches-Montagnes. Cette démarche se terminera samedi : c’est ce jour-là qu’un spectacle de marionnettes destiné aux adultes aura lieu. La pièce, intitulée « Point de fuite possible », sera jouée par trois comédiens-manipulateurs à l’ancienne église du Noirmont dès 17h30 et durant 45 minutes. Les détails de l’événement ont été présentés mardi matin par les quatre entités qui ont mis sur pied cette manifestation. Il s’agit de l’artiste Logovarda (Franz Landry de la Ferrière), de la Compagnie La Dérive de Moutier, de l’association La Nef ainsi que de l’Association Jurassienne d’Accueil des Migrants, l’AJAM. L’entrée est libre.

Par ailleurs, un livre, rédigé par Slobodan Despot, sera aussi à l’honneur dans l’ancienne église du Noirmont samedi en fin de journée. L’ouvrage est intitulé Logovarda et fait donc la part belle à la personne éponyme, qui a réalisé les marionnettes.

A noter enfin que la Nef va proposer une exposition sur le thème de la migration en 2017. Quatre artistes, issus d’autant de continents, ont été contactés en ce sens. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus