Librevent : « Nous existons toujours »

Librevent ne baisse pas la garde. L’association franc-montagnarde, opposée à l’implantation ...
Librevent : « Nous existons toujours »

 Quatre membres de Librevent étaient présents mercredi matin. De gauche à droite: Philippe Queloz, Michel Péquignot, Jean-Daniel Tschan (président) et Jean-Marc Baume.

Librevent ne baisse pas la garde. L’association franc-montagnarde, opposée à l’implantation d’éoliennes industrielles dans la région, a fait le point de la situation mercredi matin, avant son assemblée générale qui se tiendra aux Genevez vendredi soir. « Nous existons toujours », nous a dit Jean-Daniel Tschan, le président de Librevent.

Incendie à Saint-Brais : un acte à condamner mais qui peut se comprendre

Le point central de la présentation a eu trait à l’incendie intentionnel qui a visé le parc éolien de Saint-Brais à la mi-octobre. Librevent regrette qu’un tel acte se soit produit. Le collectif anti-éolien des Franches-Montagnes dit toutefois comprendre le ras-le-bol de la population affectée par la présence de ces deux turbines. «Ces deux éoliennes, situées sur les hauteurs de Saint-Brais, constituent une honte. Il faut donc les démanteler », nous a expliqué Jean-Daniel Tschan.

La fiche 5.06 toujours dans les esprits

L’autre sujet de discussion abordé par le collectif anti-éolien s’est focalisé sur la fiche 5.06 du plan directeur cantonal relative à l’énergie éolienne. « Il y a eu un manque de communication entre les populations concernées, les communes et le groupe de travail qui a concocté le plan sectoriel éolien », a expliqué le président de Librevent. Jean-Daniel Tschan détaille que « lors de la sortie du plan sectoriel, nous avons lu que les peuples et villages touchés n’auraient pas leur mot à dire dans le processus d’implantation d’éoliennes ». Il précise que « l’histoire l’a montré, lorsque les Franc-Montagnards sont mécontents, ils sortent les griffes. Alors, nous les avons sorties ». /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus