Ils ne veulent pas d'une retraite polluée

Leur retraite sent l’énergie nucléaire à plein nez, et ça ne leur plaît pas ! Une douzaine ...
Ils ne veulent pas d'une retraite polluée

Les manifestants ont déployé un immense ballon devant la caisse de pension du Jura à Porrentruy. Les manifestants ont déployé un immense ballon devant la caisse de pension du Jura à Porrentruy.

Leur retraite sent l’énergie nucléaire à plein nez, et ça ne leur plaît pas ! Une douzaine de personnes d’Alliance climatique, des Verts et des Grands-parents pour le climat ont manifesté ce mardi matin devant la caisse de pension du Jura à Porrentruy. Selon plusieurs études de l'Office fédéral de la statistiques et de l'Office fédéral pour l'environnement, les caisses de pension investissent encore dans les énergies fossiles. C’est justement pour dénoncer ces investissements « sales » que la douzaine de manifestants a déployé devant la caisse de pension jurassienne un immense ballon en forme de nuage noir. « En investissant dans les énergies fossiles, on ne diminue pas la production de CO2, et de ce point de vue là, il y a un problème avec ce qui a été décidé lors de la Cop21 à Paris. Puis à moyen terme, ce n'est pas intéressant économiquement pour les caisses de pension d'investir dans les énergies fossiles, car les caisses doivent obtenir un certain rendement pour payer les rentes de leurs assurés », explique Jean-Marc Comment, membre de la section Jura des Grands-parents pour le climat.

« Difficile d'exclure les compagnies pétrolières »

Selon lui, c'est tout à fait possible pour les caisses d'investir dans l'énergie solaire par exemple. Mais ce n'est pas aussi simple à en croire Gérald Steullet, responsable de la gestion de fortune de la caisse de pension du Jura, venu à la rencontre des manifestants. « De nos jours, c'est difficile d'investir en excluant totalement ces compagnies pétrolières. Dès lors que vous investissez via des fonds de placement collectifs, que ce soit dans des actions suisses ou étrangères, ces grandes sociétés que sont Exxon, BP, Shell ou autres jouent un rôle important dans leur marché financier. Donc si aujourd'hui on voulait s'en affranchir totalement, on devrait créer un portefeuille sur-mesure qui exclut toutes ces compagnies. Cela nous coûterait beaucoup trop cher car on a aussi des objectifs de rendement. Et je ne connais pas à ce jour des fonds de placement collectifs qui éliminent complètement ces compagnies. »

Pourtant d’autres caisses y sont parvenues selon les manifestants. Publica, la caisse fédérale de pensions, a annoncé en février dernier qu’elle n’investirait plus dans l'énergie à base de charbon. La caisse de pension de la ville de Zurich a également annoncé vouloir se désinvestir des énergies fossiles. Alliance Climatique demande donc à la caisse du Jura de faire de même dans un délai de 5 ans. Son responsable Gérald Steullet a promis aux manifestants de porter prochainement leurs préoccupations devant le conseil d’administration. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes