Un changement à la tête des maires vadais

L’Association des maires et présidents de bourgeoisie du district de Delémont disposera d’un ...
Un changement à la tête des maires vadais

AMDD Michel Brahier (à droite) va remplacer Vincent Eggenschwiler (à gauche) à la présidence de l'Association des maires et présidents de bourgeoisie du district de Delémont.

L’Association des maires et présidents de bourgeoisie du district de Delémont disposera d’un nouveau président à partir de l’an prochain. Michel Brahier a été élu par acclamation à ce poste jeudi soir lors de l’assemblée de l’AMDD qui s’est tenue à Courroux. Le maire de Val Terbi et actuel vice-président de l’association va remplacer son collègue de Rebeuvelier, Vincent Eggenschwiler. Ce dernier continuera toutefois à siéger au comité jusqu’à la fin de la législature qui s’achève l’année prochaine.

Vincent Eggenschwiler occupe la fonction de président des maires vadais depuis 2013. A l’heure du bilan, il cite un dossier particulièrement marquant et qui n’est pas encore résolu, celui de l’aire d’accueil des gens du voyage étrangers. Vincent Eggenschwiler relève toutefois un autre sujet important : la refonte des statuts du SEOD, le Syndicat des communes de la région de Delémont pour l’élimination des ordures et autres déchets, et du SEDE, le Syndicat d’épuration des eaux usées de Delémont et environs. La réforme suit son cours et devrait être avalisée par les communes dans le courant de l’année prochaine.

Vincent Eggenschwiler souligne, par ailleurs, l’importance de l’AMDD en tant qu’interface avec l’AJC, l’Association jurassienne des communes, et le canton. Son successeur, Michel Brahier, compte d’ailleurs continuer à développer cet aspect.

Un document stratégique sur les déchets

L’Association des maires et présidents de bourgeoisie du district de Delémont a, par ailleurs, été informée jeudi soir du plan cantonal de gestion des déchets. Le document est actuellement mis en consultation. Il remplacera l’ancienne mouture qui date de 1996. Le plan de gestion des déchets dresse un état des lieux de la problématique dans le canton du Jura. Il définit également des principes généraux et comporte trente mesures. Le document met notamment l’accent sur la réduction et la valorisation des déchets. Il comprend aussi le plan sectoriel des décharges. Le plan de gestion des déchets devra être ratifié par le Gouvernement jurassien. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus