Un anniversaire et des inquiétudes pour l’ASPRUJ

L’ASPRUJ ne compte pas baisse la garde. L’association de sauvegarde du patrimoine rural jurassien ...
Un anniversaire et des inquiétudes pour l’ASPRUJ

ASPRUJ Un dessin de Pitch Comment orne la couverture de la plaquette de l'ASPRUJ.

L’ASPRUJ ne compte pas baisse la garde. L’association de sauvegarde du patrimoine rural jurassien a célébré cette année ses 40 ans. L’organisation est active dans le canton du Jura et le Jura bernois. Elle a engrangé quelques succès en quatre décennies d’existence comme sa contribution à la création du Musée rural jurassien aux Genevez. L’ASPRUJ est également parvenue à empêcher certains projets comme la pose de panneaux photovoltaïques en plein cœur du village de Soulce, notamment.

L’association ne cache pas son inquiétude concernant l’avenir des centres anciens des localités de la région. Principale source de soucis : la nouvelle LAT, la Loi sur l’aménagement du territoire qui prévoit de densifier le patrimoine bâti. Le président de l’ASPRUJ, Pierre Grimm, estime que le texte risque de provoquer une multiplication des projets de construction et de mettre en danger le patrimoine bâti des centres anciens des villages de la région. L’ASPRUJ va ainsi redoubler d’attention. Pierre Grimm nourrit des inquiétudes particulières dans le canton du Jura. Il estime que la préservation du patrimoine rural est plus efficace dans le Jura bernois et que les promoteurs sont mieux guidés dans leur projet. Pierre Grimm affirme « qu’un certain laxisme » règne dans le canton du Jura, tant au niveau des autorités cantonales que communales.

Deux publications pour l’ASPRUJ

L’ASPRUJ a réalisé une plaquette qui retrace ses 40 ans. Le document qui compte 20 pages recense les principaux faits marquants de l’histoire de l’association. La couverture se présente sous la forme d’un dessin de Pitch Comment.

L’ASPRUJ a, par ailleurs, présenté le nouveau numéro – le 40ème – de « L’Hôtâ ». La revue compte 112 pages avec un dessin de Guznag en couverture et réunit divers articles sur des sujets liés à l’architecture, aux arts et à la littérature, notamment. Elle contient un volet consacré à la fête de la Saint-Martin et un autre sur la cueillette des champignons, via un texte de Bernard Chapuis. Plusieurs articles traitent, par ailleurs, de Moutier. Il est question notamment de l’histoire de la piscine et deux portraits sont consacrés à des photographes prévôtois : Nouss Carnal et Jean-Claude Wicky. La revue est disponible en librairies.

La plaquette sur les 40 ans de l’ASPRUJ ainsi que le nouveau numéro de « L’Hôtâ » seront vernis ce vendredi, dès 17h à la Cave de Soyhières. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus