Opposition au plan des Montates II à Glovelier

L'entrée de Glovelier L'entrée de Glovelier

Un écueil se dresse devant un changement de zone à Haute-Sorne. La modification de l’aménagement local « Les Montates II » était en dépôt public jusqu’à lundi. La commune a enregistré une opposition à ce projet qui vise à faire passer ce secteur de Glovelier de zone mixte à zone d’activités et d’utilité publique. L’entreprise à l’origine de la procédure est propriétaire d’un des terrains concernés.

De la place pour exercer son activité

Ce n’est pas le changement de zone proprement dit qui pose problème. Non, le point d’achoppement concerne une exigence cantonale. Le conseiller communal en charge du dossier, Gérard Ruche, explique que le Jura demande l’introduction d’un indice d’utilisation des sols de 0,4, ce qui signifie que sur une parcelle de 1'000 m2, les locaux chauffés et habitables d’une construction doivent occuper au moins 400 m2. C’est là que le bât blesse pour l’entreprise de cars dont l’activité nécessite des places extérieures, voire des hangars couverts. Cet indice remet donc en question ses projets de déménager dans cette zone.

Des exigences différenciées

La commune espère de son côté un peu de souplesse de la part du canton. S’il est normal d’imposer des conditions pour une occupation raisonnée du sol, l’indice devrait être sélectif et fixé en fonction du domaine d’activités des entreprises, d’après Gérard Ruche. Pour lui, une société active dans le génie civil par exemple n’a pas les même besoins qu’un atelier d’horlogerie. Une séance de conciliation réunissant autorités cantonales, communales et opposant devrait être organisée dans les 15 jours.

Les citoyens de Haute-Sorne se prononceront dimanche sur cette modification du plan de zone. Cette opposition n’aura toutefois pas d’effet sur la votation qui porte uniquement sur le principe du changement de zones, explique Gérard Ruche. /ich

22.11.2016 - 17:26
Actualisé le 22.11.2016 - 17:24

Actualités suivantes

Articles les plus lus