Un Speed meeting pour dénicher des bénévoles

Un Speed meeting pour lancer un appel aux bénévoles. Le concept est plutôt original et c’est ...
Un Speed meeting pour dénicher des bénévoles

Association Neuchâteloise de Services Bénévoles (ANSB)

Un Speed meeting pour lancer un appel aux bénévoles. Le concept est plutôt original et c’est l’Association Jurassienne pour la Coordination du Bénévolat (AJCB) qui en a eu l’idée. Cette rencontre entre organisations et candidats bénévoles se tiendra le 1er décembre de 17h à 19h dans les locaux de Pro Senectute à Delémont.

Le principe est le même que pour un Speed dating entre potentiels amoureux. 11 associations et organisations d’un côté, les candidats au bénévolat de l’autre... et top c’est parti, chaque candidat a sept minutes pour discuter et échanger avant de changer d’interlocuteur. « C’est un contact très direct de personne à personne, des gens directement impliqués face à d’autres qui veulent s’impliquer directement. Ça permet de prendre le pouls d’une organisation pour mieux connaître les activités proposées et voir si cela nous correspond. Aujourd’hui, le bénévole cherche presque du sur-mesure, l'activité qui lui plaît dans des créneaux horaires qui lui conviennent », explique Florence Altermatt, formatrice animatrice. Et le concept semble fonctionner puisqu’il a déjà été expérimenté à Neuchâtel où 25 organisations et près de 70 candidats s’étaient retrouvés.

« La société change et des besoins nouveaux émergent »

Les organisations qui seront présentes à Delémont début décembre balayent des objets sociaux variés. Cela va de la protection de la nature avec WWF à l’Eglise catholique du Jura pastoral, en passant par la Croix-Rouge ou encore La Valse du Temps qui intervient auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. D’ailleurs le secteur de la santé et du social, en particulier du maintien à domicile, est l’un des plus demandeurs en termes de bénévoles. « La société change et auparavant il y avait beaucoup de services qui étaient compris dans d’autres prestations : le facteur assurait un lien social, l’infirmière à domicile qui n’était pas là que pour des soins... Tout cela peut être fait de manière différente aujourd’hui et il y a des besoins nouveaux qui émergent », explique le président de l’AJCB Christophe Wermeille. Ce Speed meeting s’annonce donc pour les organisateurs comme un bon moyen pour répondre à ces nouvelles demandes croissantes. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus