La forêt peut cacher des trésors

Les forêts neuchâteloises pourraient renfermer des trésors. Pas des coffres remplis de pièces ...
La forêt peut cacher des trésors

Il existe différentes techniques pour définir la qualité du bois d'un épicéa. Il faut que l'arbre soit à terre avant de pouvoir dire s'il pourra servir à la fabrication d’instruments de musique. Il existe différentes techniques pour définir la qualité du bois d'un épicéa. Avant toutes choses, il faut que l'arbre soit à terre avant de pouvoir dire s'il sera transformé en instruments de musique.

Les forêts neuchâteloises pourraient renfermer des trésors. Pas des coffres remplis de pièces d’or enfouis au pied d’un arbre, mais des épicéas de grande qualité, utilisables en menuiserie haut de gamme ou pour la fabrication d’instruments de musique.

ForêtNeuchâtel et le Groupement des propriétaires et gérants de forêts privées ont lancé au début du mois de juillet une étude pour déterminer si oui ou non les forêts du canton ont un potentiel intéressant. Les premiers échantillons prélevés en juillet dernier sont prometteurs. Si les résultats qui devraient être connus en 2018 sont concluants, ils permettront notamment de mettre en place une méthodologie pour définir les terrains propices au développement du bois, aux propriétaires de valoriser correctement leur bois de haute qualité et de définir des critères pour distinguer les bois de résonance, de haute qualité et de menuiserie.

Pour mener à bien son étude, les milieux forestiers et du bois bénéficient du soutien de la Confédération et des cantons de Neuchâtel, Jura et Vaud.

Sur les marchés, le bois de résonance et de haute qualité se négocie à des prix 4 à 5 fois plus élevés que pour du bois plus ordinaire.

Dans le canton de Neuchâtel, les forêts sont réparties à parts presque égales entre privés et collectivités publiques. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus