Non à la sortie du nucléaire

La Suisse ne tirera pas la prise de ses centrales nucléaires. L’initiative des Verts « Sortir ...
Non à la sortie du nucléaire

Centrale nucléaire de Mühleberg Centrale nucléaire de Mühleberg.

La Suisse ne tirera pas la prise de ses centrales nucléaires. L’initiative des Verts « Sortir du nucléaire » n’est pas parvenue à convaincre le peuple suisse.

Seuls cinq cantons ont approuvé le texte : Neuchâtel (56,8%), Jura (57,5%), Vaud (54,6%), Genève (59%) et les deux demi-cantons de Bâle (BS 60,5% et BL 50,4%).

Les centrales nucléaires resteront donc branchées tant qu'elles peuvent fonctionner. L'initiative des Verts demandait de toutes les débrancher d'ici 2029. Beznau I, mise en service en 1969, aurait dû arrêter l'année prochaine. Idem pour les centrales de Beznau 2 et de Mühleberg, construites en 1972. Gösgen aurait dû être débranchée en 2024 et Leibstadt en 2029, soit dans treize ans.

Cette perspective a été repoussée par 1,3 million de personnes, alors que environ 1 million ont glissé un "oui" dans l'urne.

Les Suisses se sont rangés à l'avis du Conseil fédéral et de la droite, qui préfèrent miser sur la stratégie énergétique 2050. Une stratégie qui pose les jalons d'un retrait par étapes en visant une réduction de la consommation d'électricité, un accroissement de la part de courant vert et une réduction des émissions de CO2. Adoptée en septembre par le Parlement, la réforme est remise en cause par l'UDC, qui a lancé un référendum. /ATS-mwi 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus