Budget discuté puis validé à Delémont

Le budget delémontain pour l'année 2017 a été débattu, mais a fini par passer la rampe. Il ...
Budget discuté puis validé à Delémont

Le budget delémontain pour l'année 2017 a été débattu, mais a fini par passer la rampe. Il table sur un bénéfice de 87'000 francs. Les élus de la capitale jurassienne l'ont accepté lundi soir à une large majorité, sans avis contraire.

La Fondation Rosinski, motif de discussions

Le socialiste Marc Ribeaud et l'élu CS-POP et Verts Camille Rebetez sont montés à la tribune au moment d'aborder le budget 2017 de la capitale jurassienne. Ils ont pointé du doigt la somme importante de 180'000 francs injectée dans la Fondation Rosinski pour, au final, pas grand résultat pour le moment, selon eux. Le maire Damien Chappuis a proposé au législatif de laisser encore jusqu'au printemps prochain avant de faire le point sur le projet conséquent de centre de la bande dessinée. « C'est à ce moment-là qu'on décidera si oui on continue ou si on arrête les frais », a clamé le maire Damien Chappuis, également président de la Fondation Rosinski. Il a ajouté que le bail qui lie la fondation aux anciens entrepôts Rippstein pourrait s'arrêter à la fin de l'année 2017, alors qu'il était prévu jusqu'à 2020. Marc Ribeaud et Camille Rebetez ont finalement décidé d'en rester là. Les élus ont finalement accepté le budget 2017, saluant un résultat positif, mais mettant de côté le triomphalisme.

Crédit important pour le Gros-Seuc

Le bâtiment scolaire du Gros-Seuc à Delémont fera peau neuve si la population delémontaine le veut bien. Les élus ont accepté un crédit de 7'300'000 francs pour l'assainissement du site. Dans cette somme, on note 650'000 francs destinés à l'installation de panneaux photovoltaïques. Les travaux commenceront à l'été 2017 et s'étendront jusqu'en 2020. Avant cela, le peuple donnera son avis en votation en février prochain.

Salaires, places de jeux et parkings

Les débats ont également été riches en début de séance. Les élus ont fini par accepter la revalorisation salariale des conseillers communaux. Ils ont pris notamment la décision d'abandonner la ponction de 1,8% sur le salaire annuel, mesure qui avait été prise en 2010 pour faire face aux difficultés financières de la Municipalité.

Lors des questions orales, l'élu UDC Dominique Baettig a relevé les difficultés à trouver des places de stationnement près de la gare. Le maire, Damien Chappuis, lui a rétorqué que les habitudes doivent changer et qu'il est normal aujourd'hui de marcher plus de dix mètres pour se rendre de sa voiture à sa destination.

Par ailleurs, la conseillère communale Françoise Collarin a concédé certains retards dans le renouvellement des places de jeux de la capitale jurassienne, mais a affirmé respecter les budgets et se fier à la planification. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus