Deux bulletins pour le prix d’un

Un citoyen qui compte pour deux voix. Le fédéralisme comporte quelques couacs démocratiques… ...
Deux bulletins pour le prix d’un

Photo: archives Photo: archives

Un citoyen qui compte pour deux voix. Le fédéralisme comporte quelques couacs démocratiques… Lors d’un changement de canton quelques semaines avant la dernière votation, un Jurassien a eu la surprise de recevoir deux fois son matériel de vote. Dans sa commune de départ à Saignelégier, avant le déménagement, puis à son nouveau domicile dans la ville de Bienne. Le problème est connu des autorités mais difficilement évitable.

Pour réduire le plus possible ces doublons, la Chancellerie jurassienne recommande aux communes de vérifier que leurs nouveaux habitants n’ont pas déjà reçu le matériel de vote dans un autre canton. Mais Nicolas Guenin, collaborateur scientifique à la Chancellerie, nous avoue que ce contrôle dépend surtout de la bonne volonté des personnes qui traitent le dossier.

À Bienne, le vice-chancelier Julien Steiner explique que pour les votations de dimanche, le matériel de vote devait arriver dans les boîtes aux lettres entre le 31 octobre et le 4 novembre. Le changement de domicile ayant eu lieu dans cette période, il est passé entre les gouttes.

Il faut dire encore qu’il n’y a pas de registre fédéral des électeurs et que les autorités ne peuvent pas contrôler qu’un citoyen ait voté à deux endroits différents. Il y aurait en plus un problème de protection des données.

Julien Steiner ajoute qu’il est déjà arrivé que des nouveaux habitants renvoient leur enveloppe biennoise parce qu’ils avaient déjà voté ailleurs. Si cela vous arrive, c’est la bonne attitude à adopter. Une personne qui se risquerait à glisser deux bulletins dans des urnes est passible de sanctions pour fraude électorale pouvant aller de l’amende à trois ans de prison. Pour l’Etat, il en va, en effet, de «la responsabilité individuelle et citoyenne des électeurs». /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus