La police jurassienne devance la menace terroriste

Mitraillettes, dérivés de fusils d'assauts de l’armée et autres armes semi-automatiques. Les ...
La police jurassienne devance la menace terroriste

Logo police jurassienne 2016

Mitraillettes, dérivés de fusils d'assauts de l’armée et autres armes semi-automatiques. Les forces de l’ordre jurassiennes ne lésinent pas sur les moyens. Depuis plusieurs années, la police jurassienne s’est dotée de ce type d’armement. Avant même la menace terroriste qui a récemment poussée certaines polices cantonales suisses à commander des fusils d'assaut. Dans le Jura, seuls les membres des unités spéciales peuvent en faire usage. Pour cela, une formation spéciale leur est demandée.

 

Un choix mûrement réfléchi

« Cette décision est le résultat d’une longue réflexion », explique l’adjudant de la police Daniel Affolter. Une réflexion sur l’évolution de la menace, toujours mieux armée, mieux protégée et mieux organisée. Attaques terroristes ou violents braquages, les adversaires potentiels affichent de plus en plus d’armes avec une portée plus importante, une puissance plus grande et une précision supérieure. Au niveau de leur protection, l’évolution est aussi là. Ils se procurent désormais des gilets pare-balles. « Il a donc fallu anticiper, réagir et s’adapter à cette nouveauté. Sans pour autant aller dans la démesure afin de ne pas créer un sentiment d’insécurité », confie l'adjudant de la police jurassienne. /lhu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus