Le Noirmont : chiffres rouges et désir d’agrandissement pour Detech

Detech a l’intention de construire un nouveau bâtiment au Noirmont. L’extension de l’entreprise ...
Le Noirmont : chiffres rouges et désir d’agrandissement pour Detech

L'Hôtel de Ville du Noirmont La commune du Noirmont prévoit un déficit de plus de 200'000 francs pour 2017. (photo: archives)

Detech a l’intention de construire un nouveau bâtiment au Noirmont. L’extension de l’entreprise horlogère se ferait à proximité de l’usine actuelle. Cette information sera divulguée mercredi prochain lors de l’assemblée de la commune franc-montagnarde, dont l’ordre du jour a été présenté mercredi en fin de journée. « La dimension de la construction serait, dans un ordre d’idée de 25 mètres de large et de 50-55 de long sur deux niveaux », nous a précisé le conseiller communal en charge du dossier. Le permis de construire pourrait être déposé en juin de l’an prochain, selon Damien Paratte.

Déficit d’un peu plus de 200'000 francs pour l’an prochain…

Par ailleurs, le budget 2017 du Noirmont table sur un excédent de charges de 210'000 francs, avec des recettes situées à 9,418 millions de francs et des dépenses qui se montent à 9,628 millions de francs. « Ce déficit vient notamment des travaux qui sont effectués à l’école primaire. Sa rénovation totale sera terminée en 2017, avec une somme importante de plus de 600'000 francs allouée à cet effet, dont une bonne partie sera directement financée par le compte de fonctionnement. Le but consistait à terminer ce chantier durant la législature en cours », a affirmé le caissier communal, Jean-Marie Paratte.

… et des investissements

Le Noirmont envisage de mettre la main au porte-monnaie l’année prochaine, à hauteur d’un peu moins de deux millions de francs. Ses habitants devront, en particulier, voter sur un crédit de 1,7 millions de francs pour réaliser la troisième étape de viabilisation du lotissement  « La Fin-des-Esserts ». Cette démarche permettra ensuite d’accueillir une bonne vingtaine de maisons dans cette zone alors qu’il est pratiquement impossible de construire, aujourd’hui, une maison dans ce village taignon. « L’objectif est que les parcelles soient, au plus tard à l’automne 2017, constructibles », nous a dévoilé Damien Paratte. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus