Marcel Winistoerfer : « La hotte était pleine ! »

Marcel Winistoerfer

Satisfait, comblé, surpris en bien. Marcel Winistoerfer aligne les superlatifs pour qualifier l'offre du Gouvernement jurassien dévoilée mardi. « En ce jour de Saint-Nicolas, la hotte était pleine », a déclaré le maire de Moutier dans La Matinale sur RFJ avant d'enchaîner. « On n’aurait pas pu faire mieux. Tous les domaines sensibles ont été abordés ».

Le maire PDC affirme que les citoyens prévôtois actuellement engagés par le canton de Berne à Moutier (n.d.l.r.: ils sont 51) trouveront leur compte dans les propositions faites par l'exécutif jurassien. « Le Gouvernement a réfléchi à ce que la plupart de ces personnes-là puissent continuer de travailler à Moutier », estime Marcel Winistoerfer.

Corollaire de ces propositions, les districts jurassiens devront faire des concessions, susceptibles de froisser, même si le patriotisme semble clairement prendre le dessus. Exemple avec Les Breuleux où le bureau des personnes morales, vaillamment défendu il y a quelques années, pourrait quitter le village. « Si j’étais maire des Breuleux, je ne serais pas content, avoue Marcel Winistoerfer, mais je salue que la fibre patriotique soit mise au-dessus. Moutier s’en souviendra ! »

Pour la suite, le maire prévôtois s'attend « à un renchérissement du Canton de Berne. C’est logique. Plutôt dans le domaine de l’économie ». Sur le plan de l'ambiance dans la ville et d'une possible et probable montée des tensions, il a assuré vouloir « s’engager de moins en moins pour que les Prévôtois puissent se définir tranquillement ». /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus