Le PSJ fait de la résistance

Le Parti socialiste jurassien refuse de se soumettre à une décision du parti national. Le PS ...
Le PSJ fait de la résistance

Loïc Dobler (photo: archives)

Le Parti socialiste jurassien refuse de se soumettre à une décision du parti national. Le PS Suisse a augmenté début décembre les cotisations de ses membres de 55 à 65 francs. Ce n’est pas du goût du PSJ dont le comité directeur a réaffirmé mardi soir son opposition à ces coûts supplémentaires. Il ne paiera pas ! L’un des arguments : le parti central n’en fait pas assez pour le Jura pour justifier une telle hausse.

« Au vu sa situation financière, le PSJ n’est pas en mesure de payer les 3'000 à 4'000 francs de cotisation en plus par année demandé par le parti national », a expliqué le président du PSJ, Loïc Dobler, invité de La Matinale mercredi sur RFJ. Toutefois, le problème financier cache une autre contestation. Loïc Dobler appuie son argumentation d’un exemple concret : « Lors des dernières élections fédérales, le PSS a payé deux affiches pour le Jura, dont une qui était placardée à Choindez… ». C’est ce déséquilibre entre la somme à débourser et l’aide fournie qui irrite les socialistes jurassiens, comme l’explique Loïc Dobler : « Nous estimons que c’est plus important pour le parti suisse d’avoir des élus socialistes qui viennent du Jura aux chambres fédérales que d’obtenir des prestations supplémentaires de la part du PSS. Prestations qui sont d’ailleurs plus que discutables ».

Alors que risque le PSJ en faisant front ? Son président avoue qu’il n’en sait rien : « La situation est particulière et la décision a été prise démocratiquement au niveau suisse. Nous ne savons pas à quelles sanctions nous nous exposons ». Une exclusion est donc possible mais Loïc Dobler ne la craint pas. (L’interview complète de Loïc Dobler est disponible depuis la version classique du site. /lbr+clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus