Un scrutin sous étroite surveillance confédérale

À six mois du vote de Moutier sur son appartenance cantonale, Confédération et cantons de Berne ...
Un scrutin sous étroite surveillance confédérale

 Le scrutin du 18 juin sera étroitement surveillé par des observateurs fédéraux. Les enveloppes par correspondances seront adressées à l'Office fédéral de la Justice. Elles ne seront ouvertes que le jour du vote.

À six mois du vote de Moutier sur son appartenance cantonale, les délégations aux affaires jurassiennes des gouvernements bernois et jurassien se sont réunis ce lundi à Berne. La réunion présidée par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, en charge du dossier, aura permis aux deux exécutifs cantonaux d’accorder leurs violons pour assurer une campagne la plus sereine possible. Tous deux s’engagent à « délivrer une information objective et factuelle dans le respect des opinions de chacun. ».

Cette rencontre aura surtout permis d’affiner les mesures exceptionnelles mises en place pour ce scrutin. L’objectif est de prendre toutes les précautions pour éviter un recours, puisque le résultat s’annonce serré. Le dépouillement aura lieu sous étroite surveillance des observateurs fédéraux: les enveloppes-réponse du vote par correspondance seront adressées à l’Office fédéral de la Justice et leur ouverture n’aura lieu que le 18 juin, jour du scrutin, en présence de ces mêmes observateurs. Toutes les urnes utilisées pour la votation seront scellées par la Confédération.

À l’issue de cette réunion, le maire de Moutier Marcel Winistoerfer et le chancelier communal, Christian Vaquin ont pu également s’entretenir avec la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga au sujet de l’organisation de ce scrutin. /comm-gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus