Abel Babey, un amoureux du Jura s'en est allé

C’est une personnalité connue dans le Jura qui nous a quitté durant les fêtes de Noël. Abel Babey est décédé à l’âge de 87 ans dans la nuit du 24 au 25 décembre. Ce citoyen de Delémont, ancien enseignant, s’est illustré en politique mais a surtout cumulé de nombreuses fonctions au cours de vie.

Abel Babey était un passionné d’écriture mais aussi un personnage engagé. Cet enseignant a siégé au comité central du syndicat d'enseignants jurassien, tout en étant le rédacteur en chef de l’Educateur, la revue des enseignants romands. Sa plume, il l’avait déjà forgée dans sa jeunesse comme correspondant de presse pour le jounal Le Pays. Il entretiendra non seulement son goût pour les bons mots en créant un journal de carnaval, Le Serpent à Sornette, mais il transmettra aussi sa passion à son fils, Stéphane Babey, aujourd’hui rédacteur en chef du journal satirique Vigousse.

Un des fondateurs du PCSI

Et quand on a du goût pour les mots, il n’est pas rare que l’on en ait aussi pour la politique. Abel Babey a participé activement à la vie politique delémontaine : de conseiller communal (1964-1972) jusqu'au poste de vice-maire (1968-1972), tout en ayant un rôle majeur dans la création du PCSI en 1957, le Parti chrétien Social Indépendant. Ses proches lui accordent également un patriotisme jurassien très fort. Originaire de Courtedoux, il a notamment lutté pour la cause jurassienne en tant que membre du comité central du RJ. Il faisait d'ailleurs partie des organisateurs de la Fête du peuple, lorsque le Jura appartenait encore au canton de Berne. Sa famille et ses amis saluent un homme proche des gens et un brillant orateur qui savait manier le verbe et l’humour. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus