Les micropolluants : bientôt plus qu’un mauvais souvenir dans l’Allaine

L’Allaine bientôt débarrassée des micropolluants. Les délégués du Syndicat d’épuration des ...
Les micropolluants : bientôt plus qu’un mauvais souvenir dans l’Allaine

La STEP de Porrentruy Des bassins et un petit bâtiment seront construits à l’est de l’infrastructure actuelle.

L’Allaine bientôt débarrassée des micropolluants. Les délégués du Syndicat d’épuration des eaux usées de Porrentruy et environ doivent donner leur aval vendredi soir à un crédit de 4,7 millions de francs. Ce montant doit permettre de traiter les micropolluants à la station d’épuration de Porrentruy grâce à l’ozonation et à une filtration sur un sable fin. Des bassins et un petit bâtiment seront construits à l’est de l’infrastructure actuelle. Les subventions du canton du Jura et de la Confédération devraient avoisiner les 85%. C’est d’ailleurs la Confédération qui pousse certaines stations d’épuration à se mettre aux normes. Depuis janvier 2016, les STEP doivent débourser 9.- de plus par habitant afin de financer un fond qui subventionnera les travaux réalisés sur tout le territoire. Une fois le traitement mis sur pied, cette somme ne sera plus perçue par la Confédération. Le SEPE doit verser donc environ 150'000 francs par année. A terme, à Porrentruy, les coûts de fonctionnement et d’investissement de la nouvelle installation coûteront également environ 150'000 francs. Mais l’eau traitée qui sera renvoyée dans l’Allaine sera de meilleure qualité.

Un agenda serré

Les dix communes du SEPE, à travers les assemblées communales et les urnes à Porrentruy, devront aussi se prononcer sur le crédit de 4,7 millions de francs afin que les travaux débutent en août pour une mise en fonction en automne 2018. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus