Bouchoyer à l’ancienne en public, oui, mais sous autorisation

Les bouchoyades à l’ancienne en public restent possibles dans le Jura mais uniquement sous ...
Bouchoyer à l’ancienne en public, oui, mais sous autorisation

cochon Le cochon peut toujours être bouchoyé à l'ancienne dans le Jura (photo: archives).

Les bouchoyades à l’ancienne en public restent possibles dans le Jura mais uniquement sous forme de dérogations. Le Gouvernement a répondu ainsi à une question écrite du député PDC Yves Gigon. L’élu ajoulot avait interrogé l’exécutif cantonal suite à l’abandon des bouchoyades à l’ancienne en public par l’Amicale des Vieilles traditions de Grandfontaine et la Désalpe du Boéchet. En cause : une réglementation trop rigide. Yves Gigon souhaitait notamment savoir quelles étaient les dispositions légales en la matière et si des modifications étaient possibles pour les rendre moins restrictives.

Des demandes examinées

Le Gouvernement jurassien rappelle, tout d’abord, que la bouchoyade à l’ancienne en public n’est pas prévue, a priori, dans la législation fédérale et cantonale. Principale raison : le respect des normes de sécurité alimentaire et de protection des animaux. Des dérogations sont toutefois possibles en période de Saint-Martin, par exemple. Sur demande, le SCAV, le Service de la consommation et des affaires vétérinaires, peut octroyer des autorisations pour des bouchoyades à l’ancienne lors de manifestations publiques. Les demandes sont évaluées, individuellement et au cas par cas.

Un changement législatif n’aurait donc pas de sens, selon le Gouvernement jurassien puisque la pratique reste possible. L’exécutif relève toutefois que l’évolution des lois tend plutôt à rendre les contrôles officiels plus stricts, à tort ou à raison. Le Gouvernement jurassien précise, enfin, que le SCAV prévoit de mieux soutenir les organisations qui demanderaient une dérogation, notamment afin d’améliorer l’information sur les bases légales. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus