La robotique n'a pas de secret pour les écoliers

Construire et programmer un robot en trois heures : aucun problème pour les ados passionnés ...
La robotique n'a pas de secret pour les écoliers

Des élèves du secondaire II de l'arc jurassien ont pris part au concours Arcobot à Bienne

Les robots ont dû faire preuve de vitesse et d'adresse pour réaliser les défis imposés. Les robots ont dû faire preuve de vitesse et d'adresse pour réaliser les défis imposés.

Construire et programmer un robot en trois heures : aucun problème pour les ados passionnés de robotique ! A Bienne, une dizaine d’entre eux ont pris part samedi au concours Arcobot, destiné aux écoliers du secondaire II de l’arc jurassien. Huit équipes d'élèves du Gymnase français de Bienne, du CEFF Industrie de St-Imier et du Lycée Cantonal de Porrentruy se sont affrontées pour un tournoi baptisé « l’étoile maudite ».

 

Bien plus que du lego

Sur fonds de musique de Stargate, les robots parcourent une arène et exécutent des tâches comme allumer une lumière, pousser une boule de sagex ou gravir une pyramide. Dans le cadre de la première manche, les écoliers ont eu une matinée pour les concevoir et les réaliser. Les machines sont ensuite peaufinées au fil du concours, entre deux sandwiches. Au sein du public, une cinquantaine de personnes sont venues assister au tournoi.

 

Un concours annuel

Le concours Arcobot est organisé depuis 4 ans par des enseignants du CEFF Industrie, du Seeland Gymnasium et du Gymnase Français de Bienne, avec le soutien de la Société Suisse d’Enseignement de l’Informatique.


Actualisé le

 

Actualités suivantes