Plus de solidarité entre les communes

Le PDC prône plus de solidarité entre les communes jurassiennes. Dans une motion déposée lors ...
Plus de solidarité entre les communes

Les communes jurassiennes devraient être plus solidaires pour les frais résiduels liés à l’accueil des requérants d’asile

Le PDC prône plus de solidarité entre les communes jurassiennes. Dans une motion déposée lors de la dernière séance du Parlement, Danièle Chariatte Courbat s’interroge sur la répartition des frais en lien avec l’accueil des requérants d’asile. La Confédération verse un forfait aux cantons. Toutefois, cette somme n’est pas suffisante.

Le Jura accueille en ce moment environ 500 requérants d’asile. Les frais supplémentaires, dans le domaine par exemple de l’enseignement, sont à charge des communes de résidence. La majorité de ces personnes vivent dans des centres comme à Courrendlin. Cette structure collective abrite surtout des familles, dont les enfants sont scolarisés, certains à Courrendlin, d’autres à Porrentruy. Ces derniers sont obligés de suivre pendant une année la classe allophone. Le directeur de l’Association jurassienne d’accueil des migrants, Francis Charmillot, estime que 5 à 6 enfants suivent ces cours chaque année. Le service de l’Enseignement facture alors ces frais particuliers à la commune de résidence. De ce fait, les localités qui n’accueillent pas de requérants d’asile ne participent pas financièrement à leur intégration. La motionnaire, Danièle Chariatte Courbat, souhaite que le Gouvernement modifie ses bases légales afin que cette somme soit prise en charge par l’ensemble de la population jurassienne. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus