Le PDR en Ajoie prendra plus de temps

Prendre plus de temps pour fédérer toutes les communes ajoulotes. Mardi soir, le vice-président ...
Le PDR en Ajoie prendra plus de temps

La réflexion sur le Plan directeur régional n'ira pas à vive allure

porrentruy Pas de Plan directeur régional d'ici la fin de l'année

Prendre plus de temps pour fédérer toutes les communes ajoulotes. Mardi soir, le vice-président du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a annoncé que le Plan directeur régional ne sera pas terminé avant la fin de l’année. Lors de la dernière séance, les maires ajoulots avaient décidé, contre l’avis de quelques-uns, de mettre sur pied un PDR avant la fin de la législature afin que les mêmes élus traitent ce dossier de bout en bout, mais ce qui signifiait aussi que les conseils communaux devaient être très réactifs.

 

Ne pas confondre vitesse et précipitation

Le Plan directeur régional est un outil au service des communes et du canton. Le PDR doit permettre de planifier le développement économique, environnemental ou encore urbanistique. Porrentruy et sa couronne doivent en établir un, le reste du district profitera de cette occasion pour lancer une réflexion global. Cette planification aura notamment des conséquences sur les Plans d’aménagements locaux de toutes les communes ajoulotes pour les 15 prochaines années. Mettre sur pied ce gros dossier en l’espace de 12 mois, c’était confondre vitesse et précipitation, selon François Minger. Le maire de Courtedoux est donc satisfait que le SIDP se donne un peu plus de temps, dans le but « de fédérer toutes les communes autour de ce PDR ». Dans cette démarche, il faut prendre le temps de trouver les arguments pour convaincre toutes les localités, selon François Minger.

 

Des assurances pour les PAL

Le dossier n’avancera donc pas à vive allure. Mais tout de même, les exécutifs communaux devront se pencher sur plusieurs thèmes d’ici la fin de l’année afin de soumettre le PDR au Service de développement territorial. Le SIDP devra notamment porter sa réflexion sur les volets communication et transport, ainsi que l’urbanisation et la mise en valeur du milieu bâti. Le SDT s’est alors engagé à autoriser les communes à poursuivre leurs démarches au niveau des Plans d’aménagement locaux.

 

Une démission à la clé

Michel Choffat, le président du syndicat intercommunal du district de Porrentruy, a décidé de remettre sa démission du comité de pilotage du plan directeur régional. Il portait jusqu’à présent ce dossier. Le poste sera repourvu lors de la prochaine séance en mars. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus