La patinoire d’Erguël devra attendre un an de plus

L’inauguration de la patinoire à St-Imier devra attendre 2018. Les charges du permis de construire ...
La patinoire d’Erguël devra attendre un an de plus

L’inauguration de la patinoire à St-Imier devra attendre 2018. Les charges du permis de construire n’ont pas été reçues à temps pour démarrer les travaux ce printemps

La toiture sera entièrement modifiée et une plateforme sera créée pour permettre l'accueil des utilisateurs à l'étage supérieur. La patinoire d'Erguël doit recevoir une nouvelle toiture et une plateforme pour l'accueil des visiteurs à l'étage supérieur.

Il faudra attendre l’automne 2018 pour filer sur la glace de la nouvelle patinoire d’Erguël à St-Imier. Les maires des dix communes actionnaires ont décidé mardi soir de reporter le début du chantier de rénovation. En cause, l’attente du permis de construire, dont les charges ne sont pas toutes connues. Les maires n’ont pas voulu procéder à l’adjudication des travaux sans connaître les charges et conditions du permis.

 

Espoirs trop élevés

C’était une planification trop optimiste concède Patrick Tanner, maire de St-Imier. « Dès le début, et même avant les votations, ce projet a toujours été dans un planning relativement court. La planification que nous avions faite, qui est une planification idéale, fonctionnait si tout, par chance, fonctionnait correctement. » Le retard n’incombe à personne précise Patrick Tanner : dans leur communiqué, l’ensemble des maires souligne que « la Préfecture et les offices concernés n’en sont pas responsables, ayant fait au mieux pour avancer le plus rapidement possible »

 

« Pas si grave » pour les sportifs

Le principal locataire de la patinoire, le HC St-Imier, prends ce retard avec philosophie. « D’après ce que j’ai entendu, ce serait même mieux comme ça » déclare le président du club, Francis Beuret. « Ce sera fait dans la sérénité et il y aura plus de réflexion. » Le chef des Bats espère avoir la glace à disposition le plus tôt possible, au minimum deux semaines avant le début du championnat.  Mais cela ne peut être garanti tant que l’isolation de la patinoire n’est pas améliorée. L'an dernier, la reprise avait du être décalée de deux mois. Seul autre bémol pour Francis Beuret : la fête d’adieux à l’ancienne patinoire, agendée à la fin du mois de mars, et dont il faudra changer le titre ! /sca


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus