Bisbille entre la Commission d’école et l’exécutif de Haute-Sorne

La façon de travailler des autorités de Haute-Sorne ne satisfait pas tout le monde. Au début ...
Bisbille entre la Commission d’école et l’exécutif de Haute-Sorne

Le Conseil communal a approuvé un projet-pilote de classes multi-degrés à Soulce sans attendre l’avis des autorités scolaires compétentes

Ecole

La façon de travailler des autorités de Haute-Sorne ne satisfait pas tout le monde. Au début du mois de février, le Conseil communal a donné son aval à un projet-pilote de classes multi-degrés à Soulce, proposé par le Service de l'enseignement jurassien. Il l’a fait sans attendre l’avis de la Commission d’école. Cette démarche a amené Daniel Joray et Jeannette Receveur, président et un membre de cette dernière, à démissionner. Ils ont été suivis par Valérie Soltermann et Raoul Jäggi, les deux coprésidents de l’Association des parents d’élève, qui compte quatre membres au sein de la Commission d’école.

Après des années d’investissement pour le cercle scolaire de Haute-Sorne et la maîtrise des différents dossiers, les démissionnaires se sentent court-circuiter par l’Exécutif vadais. En effet, selon la Loi sur l’école obligatoire, le Conseil communal est tenu de consulter la Commission d’école dans les affaires scolaires.

Le maire de la commune, Jean-Bernard Vallat, justifier cette démarche par le fait qu’il ne s’agissait là que d’une décision politique d’entrée en matière sur un projet d’étude, et non organisationnelle.

De son côté, l’un des deux coprésidents démissionnaires de l’APE, Raoul Jäggi, dénonce des problèmes dans le fonctionnement de l’Exécutif de Haute-Sorne qui sont récurrents et considère cette dernière affaire comme « la goutte d’eau qui fait déborder le vase ». /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus