Le guichet virtuel jurassien en pleine expansion

Le guichet virtuel va évoluer ces prochains mois entre nouvelles avancées technologiques et ...
Le guichet virtuel jurassien en pleine expansion

Le guichet virtuel va évoluer ces prochains mois entre nouvelles avancées technologiques et rentabilité économique

Fribourg, St-Gall et d'autres cantons ont ou vont adopter le modèle jurassien. Fribourg, St-Gall et d'autres cantons ont ou vont adopter le modèle jurassien.

Le canton du Jura fait un pas de plus vers une administration sans papier. Lancé en 2012, le guichet virtuel s'apprête encore à évoluer, comme l'ont révélé ce jeudi les autorités à l'occasion d'une conférence de presse. Ces prochains mois, les utilisateurs pourront effectuer davantage d’actions uniquement via le numérique. Par exemple, envoyer des pièces justificatives à l’administration avec un smartphone. Plus besoin de scanner votre document, il vous suffira de le prendre en photo avec votre téléphone, de l’envoyer par mail et le tour est joué. Vous allez aussi dialoguer avec des « chatbots », traduisez des robots intelligents. Vous avez une question ? Vous la posez en ligne... et c’est un robot qui vous répond ! Le secret, c’est qu’il y a une forte probabilité que vous ne soyez pas le premier à poser cette question. Or, le « Chatbot » a appris toutes les questions déjà posées et connaît donc probablement la réponse. Si toutefois vous lui posez une colle, pas de souci ! Une assistance « à l’ancienne », avec un vrai être vivant derrière, est encore possible. L’autre progrès majeur est l’arrivée prochaine d’une nouvelle « SuisseID », cette identité électronique gérée par La Poste et utilisée par le guichet virtuel.  Fini la clé USB physique que vous aviez auparavant, ce sera désormais du 100% numérique même pour l’identification qui pourra se faire à terme avec une vidéoconférence.

 

Un avantage économique pour le canton du Jura

Mais on ne promet pas que des évolutions technologiques à ce guichet virtuel mais aussi économiques. Les chiffres sont plutôt encourageants avec 282'000 transactions réalisées en 2016, plus de 2’000 utilisateurs réguliers (soit au moins une fois par semaine) et la bagatelle de 11'000 contribuables qui utilisent ce guichet pour leurs déclarations fiscales. Bref, ça marche bien et donc le produit se vend ! Les cantons de St-Gall et Fribourg ont déjà adopté le guichet jurassien en l’adaptant à leurs besoins. « D’autres cantons sont intéressés et vont suivre », promet le ministre des finances Charles Juillard. Les cantons partenaires se sont donc unis au sein d’une association et pour le Jura, c’est économiquement le jackpot. En effet, Fribourg et St-Gall vont investir 900'000 francs pour développer de nouvelles fonctionnalités. Le coût de la maintenance est réparti entre les cantons partenaires au pro rata de la population. Or, vu que le Jura est le moins peuplé, c’est lui qui payera le moins... et plus il y aura de cantons qui l’adopteront, plus ce sera avantageux ! En revanche, difficile de dire quel sera l'impact sur l'emploi. D'un côté, la maintenance et l'entretien de ces différents portails nécessiteront des compétences spécifiques et donc des embauches. L'inverse est aussi vrai et le « tout-numérique » pourrait avoir à terme la peau de certains postes...

Toujours est-il que le Jura a été précurseur lors du lancement de son guichet virtuel en 2012 et entend bien le rester en tirant profit de son produit adoubé par ses voisins et la Confédération. Sans oublier cet objectif fou en ligne de mire : une administration qui travaille sans papier en 2020. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus