Des abris PC « étanches » et pour tout le monde

Toute la population jurassienne, et même plus, trouverait une place dans les abris PC du canton ...
Des abris PC « étanches » et pour tout le monde

Les abris de protection civile sont assez nombreux et en bon état dans la région pour accueillir la population en cas d’urgence

  Les constructions protégées sont entretenues d’une manière régulière par la protection civile.

Toute la population jurassienne, et même plus, trouverait une place dans les abris PC du canton. Le responsable de la protection de la population et de la sécurité du canton du Jura, Damien Scheder, nous explique que la couverture en nombre de places est d’environ 112% par rapport au nombre d’habitants dans la région. C'est bien plus que les exigences de la Confédération qui demande 90% de couverture. En chiffres, il existe, sur le territoire cantonal, 18 constructions protégées - des hangars sous-terrain pour la protection civile -, une dizaine d’abris PC publics - à la charge des communes -, et une centaine d’abris privés chez les particuliers.

Damien Scheder précise que « ces abris sont utilisés, en partie pour les cours de la protection civile et l’autre pour accueillir la population en cas d’événements majeurs ». Mais En attendant, plusieurs sont occupés par des sociétés locales, comme des groupes des jeunes. « Aucun problème. C’est d’entente avec les communes. La seule condition c'est que tout puisse être démonté dans un délai de quelques heures pour mettre en place des lits », souligne le responsable.  

 

Des abris globalement en bon état

L’état des abris est également bon, selon Damien Scheder : « Les constructions protégées sont entretenues d’une manière régulière par la protection civile. Pour les abris, ce sont les communes qui s’en chargent. Nous avons tout de même une vision globale de ceux-ci puisque plusieurs sont régulièrement investis par l’armée ».

Damien Scheder précise encore que « certains sont désaffectés notamment dans les usines, où c’était obligatoire. Si le taux de couverture de la commune est suffisant, nous pouvons l’autoriser ».

 

Protection assurée en cas de problème

Le chef de la protection de la population rappelle encore qu’en cas « d’événements majeurs, comme un accident nucléaire par exemple, les gens ne gagneraient pas les abris pour des semaines mais uniquement quelques jours, le temps que le nuage radioactif passe. Ensuite, comme à Fukushima, la population serait évacuée vers un endroit sûr ». /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus