Le Conseil de ville de Moutier se tourne vers le Jura

Un nouveau cap a été franchi lundi soir dans la campagne en vue du vote communaliste de Moutier ...
Le Conseil de ville de Moutier se tourne vers le Jura

Le législatif prévôtois recommande de voter "oui" le 18 juin prochain

Conseil de ville de Moutier Le Conseil de ville de Moutier a longuement débattu de l'avenir institutionnel de la cité lundi soir.

Un nouveau cap a été franchi lundi soir dans la campagne en vue du vote communaliste de Moutier le 18 juin prochain. Le Conseil de ville s’est longuement penché sur le rapport du Conseil municipal relatif au scrutin sur l’appartenance cantonale de la cité prévôtoise. Les élus ont finalement approuvé, par 24 voix contre 14, un arrêté stipulant que le législatif recommande aux citoyens de voter « oui » à un rattachement de Moutier au canton du Jura.

 

Entrée en matière vainement combattue

Lors des débats – qui se sont globalement déroulés dans le calme et le respect – les autonomistes et les antiséparatistes ont logiquement campé sur leurs positions. Dans son introduction, le maire Marcel Winistoerfer s’est fendu de la déclaration suivante : « La peur est bernoise et mauvaise conseillère, l’enthousiasme est jurassien et contagieux ». L’entrée en matière a ensuite été combattue par l’UDC et le PLR, qui ont dénoncé un rapport de l’exécutif inexact et contradictoire. La demande des deux partis de renvoyer le texte est restée vaine : le législatif a choisi d’entamer les discussions de fond par 27 voix contre 12.

Vingt-quatre élus sont alors montés à la tribune pour une répétition des arguments pour un départ de Moutier dans le Jura ou pour le maintien de la ville dans le canton de Berne. Les deux camps se sont basés sur les rapports des experts indépendants et sur l’offre du Gouvernement jurassien. Rien de véritablement neuf, donc. Il a notamment été question de l’avenir de l’hôpital, des finances, de la politique familiale, de pouvoir d’achat, des emplois, des écoles, d’économie, de poids politique, de subventions culturelles et sportives, de forces de police ou encore d’identité.

 

Une synthèse dans le message aux citoyens

Les autonomistes ont une nouvelle fois appelé à un choix du cœur et de la raison. Les antiséparatistes ont pour leur part déclaré que les promesses du Jura ont été faites pour amadouer la population. Ils ont aussi accusé le Conseil municipal d’ouvrir la porte aux interprétations en mettant en avant les avantages d’un transfert de Moutier dans le nouveau canton au détriment de ceux favorisant un maintien en terre bernoise. Quant au groupe Interface, il voit des avantages dans les deux scénarios. Le parti estime que quoiqu’il arrive, Moutier vivra, que ce soit à Berne ou dans le Jura. Pour Interface, il est important de maintenir les collaborations et le dialogue interjurassien après le vote du 18 juin.

Une synthèse de toutes ces discussions sera maintenant réalisée par le bureau du conseil de ville. Elle figurera dans le message qui sera délivré aux ayant-droit en vue du scrutin. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus