La mauvaise réputation des syndicats

Les méthodes des syndicalistes remises en cause. La semaine dernière, l’entreprise delémontaine ...
La mauvaise réputation des syndicats

Certaines personnes jugent les techniques des syndicalistes trop agressives et contre-productives

Les méthodes des syndicalistes remises en cause. La semaine dernière, l’entreprise delémontaine SAFED Suisse SA annonçait le licenciement de onze employés. Unia Transjurane avait alors dénoncé cette situation. Pourtant, le personnel de la société spécialisée dans les installations de traitement thermique a préféré se passer de l’aide du syndicat. De l’avis d’un employé qui témoignait sous couvert d’anonymat dans Le Quotidien Jurassien, les méthodes des syndicalistes sont trop « agressives » et contre-productives.

Du côté d’Unia Suisse, son porte-parole Lucas Dubuis estime leu rôle de garde-fou nécessaire. Il ajoute que « dans certains cas, lorsque le dialogue est rompu avec l'entreprise, il faut avoir du courage et se mobiliser pour obtenir justice ». /lhu

Un combat nécessaire


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus