Plus de correspondant dans l'arc jurassien

La direction du journal Le Temps a décidé de supprimer le poste de correspondant dans l'arc ...
Plus de correspondant dans l'arc jurassien

La direction du journal Le Temps a décidé de supprimer le poste de correspondant dans les cantons de Neuchâtel, du Jura et de Berne

 La direction du journal Le Temps a décidé de supprimer le poste de correspondant dans l'arc jurassien et confiera la couverture éditoriale de la région à des journalistes de la rubrique nationale et économique.

La récente restructuration du journal Le Temps aura des conséquences directes pour l'arc jurassien. Le poste de correspondant dans la région passe à la trappe. Serge Jubin, qui assurait une présence permanente sur le terrain, a été licencié. Le directeur de Ringier Axel Springer pour la Suisse romande, Daniel Pillard, refuse d'y voir le signe d'une mise à l'écart des cantons de Neuchâtel, du Jura et de Berne. Il assure que même si le poste en tant que tel disparaît, d'autres journalistes des rubriques nationale et économique assureront une couverture de qualité dans la région.

Mais la décision inquiète les gouvernements des cantons concernés, qui entendent manifester officiellement leur désapprobation via la plateforme de concertation arcjurassien.ch. Dans l'émission Place publique, le ministre jurassien Charles Juillard, juge la décision « tout à fait regrettable ». Elle lui fait « craindre le pire ».


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus