La consommation énergétique dans le viseur

La nouvelle ordonnance cantonale sur l’énergie cause bien des tourments aux futurs propriétaires ...
La consommation énergétique dans le viseur

La gestion de l’énergie va subir des bouleversements ces prochains mois

panneaux solaires Les panneaux solaires vont se généraliser sur les toits des nouvelles maisons.

La nouvelle ordonnance cantonale sur l’énergie cause bien des tourments aux futurs propriétaires. Les différentes prescriptions vont entrer en vigueur le 1er juillet, en même temps que la loi révisée sur l’énergie. Ces nouveaux articles visent une utilisation rationnelle de l’énergie en développant trois axes : l’amélioration de l’enveloppe du bâtiment, la performance des installations techniques de chaleur et d’eau chaude et la mise en place d’un bilan global de la consommation énergétique.

 

Les nouveaux bâtiments et les rénovations

Cette ordonnance aura des incidences pour les nouvelles constructions et lors d’un changement de chauffage dans un bâtiment existant. Par contre, cette loi n’oblige pas à assainir des installations qui fonctionnent. Les prescriptions se basent sur l’état des connaissances techniques actuelles, selon Pierre Brulhart. Le chef de la section cantonale de l’énergie souligne que la nouvelle ordonnance, en améliorant l’isolation, va dans le sens des normes des bâtiments à faible consommation Minergie. Quant au chauffage, le texte encourage les sources d’énergie renouvelables, sans pour autant interdire par exemple le mazout. Les chauffages électriques sont toutefois proscrits depuis plusieurs années.

 

Pas d’interdiction sur le mazout

Si un propriétaire décide de mettre un chauffage au mazout, il devra donc soit améliorer l’isolation, soit recourir à une seconde source d’énergie renouvelable, par exemple des capteurs thermiques sur le toit. Cette installation, obligatoire dans ce cas-là, ne sera pas subventionnée. Pierre Brulhart indique que tout un panel de solutions existent pour répondre aux différents cas. Autre nouveauté importante pour les nouvelles constructions, les bâtiments devront à l’avenir produire eux-mêmes du courant. L’investissement, selon le chef de la section de l’énergie, sera rapidement rentabilisé grâce à la rétribution unique de la Confédération et à l’auto-consommation.

 

Beaucoup de changements dès le 1er juillet

Cette nouvelle ordonnance entrera donc en vigueur le 1er juillet. Les permis de construire déposés avant cette date ou les nouveaux chauffages posés jusqu’au 30 juin n’y seront pas encore soumis. Ces nouveaux articles s’accompagnent aussi d’un nouveau programme de subventions qui est déjà en fonction depuis le début de l’année. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus