De l’avenir pour les métiers du décolletage

Un bel avenir malgré des heures difficiles. L'Association des fabricants de décolletage et ...
De l’avenir pour les métiers du décolletage

L'Association des fabricants de décolletage et de taillage tient des Journées de la presse dans la région. La Suisse reste l’un des centres mondiaux dans le domaine

machine

Un bel avenir malgré des heures difficiles. L'Association des fabricants de décolletage et de taillage organise jeudi et vendredi les Journées de la presse du décolletage dans la région. Son but : présenter l’industrie suisse de la branche, son importance pour l’Arc jurassien, avec ses forces, ses faiblesse, ses marchés ou encore ses axes de formation. Des visites d’entreprises dans le Jura bernois sont aussi au programme.

Vers l’industrie 4.0

Si la situation n’est pas facile à l’heure actuelle, principalement avec la baisse du secteur horloger, l’avenir s’annonce toutefois positif. La Suisse reste l’un des centres mondiaux de décolletage. Elle exporte, en effet, directement près de 60% de sa production à l’étranger. Le pays récence 230 sociétés qui emploient environ 4'000 personnes. L’Arc jurassien regroupe la moitié de ces entreprises.

Des débouchés sont donc promis aux professions dans le domaine. La formation s’oriente autour de trois axes dans la région: le Centre d’apprentissage de l’Arc jurassien à Moutier et La Chaux-de-Fonds, le Centre technique et de formation du décolletage et du taillage au CIP à Tramelan, ainsi que les différentes écoles professionnelles. Le futur de la branche se profile d’ailleurs sous l’ère des robots avec l’industrie 4.0. /emu

L’état des lieux du président de l’AFDT, Dominique Lauener


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus