Dépistage du cancer du côlon : peu d’intéressé(e)s

La ligue jurassienne contre le cancer tire la sonnette d’alarme. Le dépistage gratuit du cancer ...
Dépistage du cancer du côlon : peu d’intéressé(e)s

 Le dépistage du cancer du côlon, comme d'habitude, s'effectue durant le mois de mars. (photo: site internet de la ligue jurassienne contre le cancer)

La ligue jurassienne contre le cancer tire la sonnette d’alarme. Le dépistage gratuit du cancer du côlon – mené pour la sixième fois durant le mois de mars dans le canton - ne fonctionne pas. Quelque dix personnes ont fait le test jusqu’à présent. Elles étaient environ 150 les années passées. « J’attribuerais cette situation à une communication qui n’a pas été aussi percutante que les autres années », explique l’infirmière responsable de la prévention à la LJCC.

Une peur du test chez les Jurassiens ?

Fatima De Jesus pense, par ailleurs, que les gens ont peut-être peur de faire ces tests. « C’est pourtant intéressant de se lancer. La découverte précoce du cancer de l’intestin va augmenter les chances de traitement et ouvrir des perspectives de guérison », affirme-t-elle. Fatima De Jesus précise enfin que « ce contrôle ne va pas vraiment donner le diagnostic de la présence ou non d’un cancer. Il va donner - en cas de résultat positif - une indication pour effectuer des investigations complémentaires, notamment une colonoscopie » .

 

Une démarche pour les 50 ans et plus

Elle est destinée aux individus dès 50 ans. Pour y prendre part, la population de la région doit se déplacer dans une des deux pharmacies partenaires (Cattin Ville à Delémont et Milliet Ville à Porrentruy). Dans le Jura, le cancer du côlon concerne environ 11% des hommes et aussi 11% des femmes. Ces chiffres se situent dans la moyenne suisse. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus