La campagne s’accélère à Moutier

La soirée de samedi a été aussi festive que politique à Moutier. Antiséparatistes et autonomistes ...
La campagne s’accélère à Moutier

Autonomistes et antiséparatistes ont rappelé leurs arguments samedi soir en vue vote communaliste de Moutier. Chaque camp a organisé sa propre fête

Clément Piquerez, représentant du groupe Bélier et Patrick Röthlisberger, vice-président de Force démocratique Clément Piquerez, représentant du groupe Bélier et Patrick Röthlisberger, vice-président de Force démocratique

La soirée de samedi a été aussi festive que politique à Moutier. Antiséparatistes et autonomistes ont fait valoir leurs arguments à trois mois du vote du 18 juin sur l’appartenance cantonale de la ville. Chaque camp a organisé une fête.

Béliers à la Societ'Halle

La soirée a démarré du côté de la Societ’Halle où le groupe Bélier s’est chargé d’organiser la Fête de la jeunesse jurassienne. Les discours politiques de la partie officielle ont démarré à 17h30. Frédéric Lovis, président du Parlement jurassien, a pris la parole en premier devant quelque 250 personnes. Il a notamment mis le doigt sur les similitudes qui réunissent l’ensemble du Jura historique et a rappelé l’attachement de la classe politique jurassienne pour la cité prévôtoise. « Moutier n’est bien qu’à sa place, dans la République et Canton du Jura », c’est avec ces mots qu’il a conclu son allocution. C’est ensuite Laurent Coste, du comité Moutier ville jurassienne qui s’est exprimé, suivi de Clément Piquerez, représentant du groupe Bélier. « Nous ne céderons pas à la violence, l’heure est au dialogue », c’est la citation que l’on retient pour résumer son discours.

Sangliers au Forum de l'Arc

Un peu plus tard dans la soirée, le groupe Sanglier a donné le coup d’envoi de sa fête du 16 mars au Forum de l’Arc. La partie officielle a débuté peu après 20h. De ce côté, les intervenants ont été plus nombreux. Patrick Röthlisberger a ouvert la marche en tant que vice-président de Force Démocratique, il a mis en avant le rôle que peut jouer Moutier dans le canton de Berne, « il ne faut pas sous-estimer le fait que nous avons derrière nous un grand canton qui peut nous apporter des solutions, nous faire partager ses différences culturelles et sa diversité économique ». Jean-Luc Niederhauser, du comité Moutier, j’y tiens, a ensuite pris la parole, suivi de Walter Habegger, du comité d’initiative du Cornet, qui s’est exprimé à titre personnel. Deux membres de Moutier-Prévôté ont ensuite fait part de leurs arguments, d’abord Morena Pozner qui a mis l’accent sur l’avenir de l’hôpital de Moutier, puis Marc Tobler. Enfin, le conseiller d’Etat bernois Pierre Alain Schnegg a clos la partie politique avec un dernier discours, « puisse la majorité faire le choix de la sagesse, le choix d’un avenir sûr, le choix de la stabilité ».

La soirée a été calme en Prévôté et aucun incident n'a été signalé à la police cantonale bernoise suite aux deux réunions publiques mises en place par les autonomistes et les antiséparatistes dans la perspective du vote du 18 juin. /mdu + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus