Courrendlin grandit plus vite que prévu

« Courrendlin a réalisé en trois ans le plan d’aménagement local prévu pour 10 ans ». Le maire ...
Courrendlin grandit plus vite que prévu

La commune de Courrendlin va passer de 2'330 habitants en 2009 à plus de 3'000 à la fin du mois mais ces arrivées plus rapides que prévues posent des questions d’infrastructures

 Le maire de Courrendlin, Gérard Métille, se réjouit du développement de sa commune.

« Courrendlin a réalisé en trois ans le plan d’aménagement local prévu pour 10 ans ». Le maire confirme que son village est en plein essor. Gérard Métille explique que « la commune, qui comptait 2’330 habitants en 2009, passera le cap des 3'000 âmes à la fin du mois de mars  ». Il se réjouit de ces arrivées qui apporteront des rentrées fiscales et donneront un peu d’air aux finances de la commune pour ces prochaines années. Toutefois, cette éclosion est arrivée bien plus rapidement que prévu par le plan d’aménagement local : « Tout ceci est dû à l’entrée en vigueur de la Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) l’année passée. Les communes voisines se sont retrouvées bloquées avec leur PAL et tout le monde se rabat chez nous. Des personnes qui étaient en attente dans d’autres villages sont finalement venues construire à Courrendlin », constate Gérard Métille.

 

 

« On arrive à une limite »

Les désavantages de cette expansion sont principalement liés aux places dans les écoles. Gérard Métille raconte que la commune a dû faire face à une situation imprévue : « Nous avions tablé sur une évolution sur 10 ans et elle s’est faite sur trois ans. Il a donc fallu réagir très vite. Une étude est en cours pour établir les besoins scolaires. La commune attend les résultats d’ici un mois et pourra alors définir s’il faut agrandir l’école ou non ».

Gérard Métille admet que la commune est à la limite au niveau des places dans les classes. Il affirme que les autorités ont des solutions par exemple avec d’autres bâtiments. « Des ressources sont mobilisables tout de suite s’il le faut », explique le maire.

Pas de crainte à avoir pour la rentrée : « Il y a assez de places pour tous les élèves et aucun enfant ne sera placé dans les sous-sols comme le suppose certaines rumeurs », assure le maire.

Même problème pour les crèches, qui comme partout sont saturées. Gérard Métille assure que des demandes sont en cours pour essayer de trouver des solutions, notamment avec les Crèches à domicile (CAD).

 

 

Les communes voisines ne payeront pas pour Courrendlin

Toutes ces arrivées de nouveaux habitants vont donc de pair avec des besoins supplémentaires, et donc des coûts. En parallèle, il y a le projet de fusion avec Châtillon, Rossemaison, Rebeuvelier et Vellerrat. Déjà des villageois de Courrendlin incitent les habitants des communes voisines à voter non à cette fusion pour leur éviter de devoir payer pour tout le monde. Un argument que réfute complétement Gérard Métille : « C’est faux ! Il faut aussi se rendre compte que la commune de Courrendlin a fait des investissements dans le cadre des villages avoisinants. Quand on construit l’école secondaire ou une nouvelle halle, les autres communes en profitent aussi. Il faut arrêter de penser que Courrendlin est mal loti. Nous pourrons confirmer le contraire bientôt lors de la présentation des comptes communaux. Nous sommes dans une bonne situation ».

Il n’y aura pas non plus d’augmentation d’impôt assure le maire : « Il n’y a aucune raison d’imposer une hausse dans la situation actuelle ».

 

 

Encore des développements

Gérard Métille affiche de la sérénité pour l'avenir. Le Courrendlin centre pourra démarrer plus vite que prévu assure le maire. Les travaux pourraient commencer avant le mois de juin. « Il y a un certain élan dans la commune. Des projets dans la santé vont aussi être mis sur pieds: un bâtiment avec des appartements adaptés, un espace santé  et un centre de jour pour personnes âgées sera construit prochainement », s'enthousiasme Gérard Métille. /lbr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus