Ivre au volant, la sentence tombe

Ivre sur la route, il écope de 210 jours-amende à 10 francs, avec 5 ans de sursis. Un automobiliste ...
Ivre au volant, la sentence tombe

Un automobiliste qui avait conduit avec un taux d’alcoolémie de 3,6 pour mille à Saignelégier l'an dernier écope de 210 jours-amende avec 5 ans de sursis

Château de Porrentruy

Ivre sur la route, il écope de 210 jours-amende à 10 francs, avec 5 ans de sursis. Un automobiliste avait pris le volant de sa voiture avec un taux d’alcoolémie de 3,6 pour mille en mai dernier à Saignelégier. L’individu avait perdu la maîtrise de son véhicule. Mis à part des dégâts sur la voie publique, l’incident n’avait fait aucun blessé. L'homme comparaissait vendredi matin devant le tribunal de première instance de Porrentruy pour conduite en état d’ébriété qualifié. Son permis lui a été retiré depuis les faits.

 

« Une chance inouïe »

« Vous avez beaucoup de chance dans votre malheur », a souligné le juge Pascal Chappuis après avoir prononcé le verdict. Ce soir-là, les choses auraient pu tourner à la catastrophe. Le juge s’étonne d’ailleurs qu’il ait réussi à prendre le volant. Heureusement pour l’accusé, personne n’a été lésé. Lui-même s’en est sorti sans une égratignure.

Une autre question restait à résoudre pour Pascal Chappuis : le conducteur avait-il un problème avec l’alcool ? Si ce dernier a répondu par la négative,  le juge a tout de même choisi de le mettre à l’épreuve en lui imposant 5 ans de sursis, soit le maximum. Pour les 210 jours-amende, il a tenu compte de la situation financière difficile du prévenu en fixant le montant à 10 francs. /lhu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus