Une semaine au jus de fruits et de légumes

Du jus de fruits à midi, du jus de légumes le soir, et un peu de miel si une baisse d’énergie ...
Une semaine au jus de fruits et de légumes

La semaine de jeûne organisée au centre Saint-François à Delémont prend fin ce vendredi, 16 personnes y ont participé dans un esprit de partage

Semaine jeûne St-François Semaine jeûne St-François

Du jus de fruits à midi, du jus de légumes le soir, et un peu de miel si une baisse d’énergie est constatée. Voilà le régime qu’ont suivi durant une semaine 16 participants à la semaine de Carême organisée par le Centre Saint-François à Delémont.

Les jeûneurs avaient la possibilité de se retrouver à divers moments de la journée, selon leurs disponibilités. Le moment fort des journées se tenait le soir, dès 19h. « Il est nécessaire d’avoir un groupe. Certaines personnes ayant jeûné seules ont réalisé toute l’importance de la communauté. Elle apporte un appui, un soutien et un partage qui se fait sur le bien-être physique et spirituel », explique Marie-Joseph Lachat, la responsable de la semaine de jeûne et également directrice du Centre Saint-François.

 

Des participants satisfaits


Globalement, les jeûneurs confient se sentir bien, autant dans leur corps que dans leur tête. Surtout, la privation alimentaire n’est pas perçue comme l’élément central de leur pratique. « Souvent, quand je révèle que je jeûne, les gens s’inquiètent et demandent combien de poids j’ai perdu. Mais cela est secondaire, c’est d’abord la rencontre spirituelle qui est importante, le partage avec les autres et les débats qui sont extrêmement enrichissants », résume un des participants.

 

Se couper des habitudes


Sur tous les participants, une seule a choisi de passer toute la semaine au sein du centre. « J’avais besoin de me couper de mon quotidien, de ne plus avoir de télévision, ni de radio. Cela m’a permis de me center sur moi-même, de faire le point et m’observer dans ce jeûne. Je l’ai fait aussi pour me motiver à changer mes habitudes alimentaires », confie cette participante.

 

La consommation en cause


Quant à la fréquentation de ces semaines de jeûne, elle est globalement en augmentation en Suisse romande, selon Marie-Joseph Lachat. « Je pense que les gens prennent conscience de manière générale en occident des problèmes concernant la consommation. Cette augmentation va dans cette cohérence-là », précise Marie-Joseph Lachat.

À noter encore que la semaine de jeûne a accueilli deux personnes de confession protestante. /jore


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus