Le SEN a bien entamé sa mue

La réorganisation du SEN est « en bonne voie ». « Plusieurs années seront toutefois nécessaires ...
Le SEN a bien entamé sa mue

Le Gouvernement jurassien manifeste sa confiance dans la procédure lancée pour améliorer le fonctionnement du Service de l’enseignement

Ecole La réorganisation du Service de l'enseignement suit son cours dans le Jura (photo: archives).

La réorganisation du SEN est « en bonne voie ». « Plusieurs années seront toutefois nécessaires pour trouver un juste équilibre dans la gestion du Service de l’enseignement ». Le Gouvernement jurassien s’est exprimé en ces termes en réponse à une question écrite déposée par Ernest Gerber en février dernier. Le député radical de Cornol souhaitait notamment connaître quelles mesures avaient été mises en place depuis la présentation du rapport d’analyse de fonctionnement du SEN en juin 2016. Le Gouvernement jurassien a détaillé sa réponse point par point.

 

Cinq aspects pour une réponse

L’exécutif cantonal relève, tout d’abord, que les rôles et missions du SEN ont été clarifiés. Des objectifs stratégiques puis opérationnels seront définis, ce qui permettra d’établir un cahier des charges plus précis des collaborateurs. Un nouvel organigramme devrait être soumis au Gouvernement avant l’été pour une mise en œuvre en principe au 1er août prochain. Il comprendra une séparation claire entre les tâches dites « d’état-major » et celles des services et prestations à fournir aux écoles. Par ailleurs, un réexamen des besoins en ressources humaines est également en cours.

Concernant la pédagogie spécialisée, la procédure de nomination d’un responsable suit son chemin. Le poste a été mis au concours et la procédure de sélection et de nomination doit arriver à son terme. Un dispositif de pilotage pour la rédaction d’un concept d’enseignement spécialisé a également été mis en place. La version définitive devrait être déposée à la fin de l’année.

Quant à l’autonomisation des directions d’écoles, les travaux ont « bien débuté », indique le Gouvernement. L’exécutif précise qu’il s’agit d’un « processus délicat » qui va « s’étendre sur une durée de plusieurs années et devra s’accompagner par des mesures de formation continue ». Le Gouvernement jurassien souligne, notamment, l’ordonnance sur le statut des directeurs devra être reprise avec la validation d’un cahier des charges des directions.

Deux points, encore, à relever. Le premier concerne l’informatique et relève qu’une analyse des besoins en logiciel est en travail. Le second porte sur les relations avec le SEJ, le Syndicat des enseignants jurassiens. Des rencontres mensuelles sont organisées avec le SEN. Deux rencontres annuelles seront à nouveau mises en place pour les thématiques plus stratégiques. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus