Les infirmiers en quête de soutien populaire

L'initative pour des soins infirmiers forts vise à clarifier les missions de la profession et à favoriser la relève, selon le comité d'initiative

Soins infirmiers, initiative, récolte de signatures, Neuchâtel Isabelle Gindrat, présidente de la section Neuchâtel-Jura de l’Association suisse des infirmières (à gauche) et Marianne Becker-Calame, infirmière à l'Hôpital neuchâtelois, en pleine récolte de signatures.

Légiférer pour renforcer la profession des infirmiers. Le comité d’initiative « Pour des soins infirmiers forts » organisait sa deuxième journée nationale de récolte de signatures samedi matin à la place Pury à Neuchâtel, mais aussi à Delémont ou encore à Porrentruy.

L’objectif du texte est de contraindre « la Confédération et les cantons à assurer des soins infirmiers de qualité, en quantité suffisante et accessibles à tous ». Pour le comité référendaire, il faut offrir des conditions de travail attrayantes pour la relève, aujourd’hui trop peu nombreuse. L’initiative vise aussi à garantir davantage d’autonomie à la profession. À l’heure actuelle, un médecin doit donner sa validation pour tous les actes infirmiers ; une validation source de coûts et de procédures inutiles pour le comité.

Le texte a été lancé en janvier. Le comité d’initiative a 18 mois pour réunir 100'000 signatures. Une nouvelle récolte nationale est prévue le 12 mai à l’occasion de la Journée internationale des infirmiers.  /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus