Le haut débit dans les zones rurales

Mojolan tisse sa toile dans l’Arc jurassien. Depuis une année, la commune de Clos du Doubs ...
Le haut débit dans les zones rurales

Le petit fournisseur d’accès internet, Mojolan, qui grignote des parts de marché

Seleute Seleute peut à nouveau jouir d'une connexion internet satisfaisante.

Mojolan tisse sa toile dans l’Arc jurassien. Depuis une année, la commune de Clos du Doubs coopère avec un petit fournisseur d’accès internet qui a développé une technologie adéquate pour ce genre de topographie. Mojolan, petite société du Val de Travers, est en pleine extension dans toute la région. Depuis 2011, le Conseil communal du bord du Doubs réfléchissait à d’autres solutions que les opérateurs traditionnels qui ne donnaient pas satisfaction sur l’ensemble du territoire communal. En collaboration avec EBL, Mojolan a trouvé son public.

 

Le réseau Mojolan en extension

Une cinquantaine de clients dans le Clos du Doubs ont déjà fait appel à Mojolan pour leur fournir l’accès à internet, mais aussi la télévision et la téléphonie. La société de télécommunication est active à Epauvillers, Seleute, Ocourt ou encore Monturban. D’autres hameaux et fermes isolées devraient être bientôt reliés, alors qu’un autre réseau se développe dans les Franches-Montagnes à Belfond et les Pommerats. Le directeur de Mojolan, Marc-André Mojon nous a expliqué que la technologie développée se composait de trois étapes. Mojolan trouve un endroit avec du haut débit, on parle de tête de réseau située. Puis par radio, le signal est transmis dans des relais principaux sur des endroits bien situés. Enfin, le client se raccorde au réseau grâce à une antenne, fixée à son bâtiment. Ce système qui paraît simple n’est pourtant pas mis en pratique par les opérateurs traditionnels. Le porte-parole de Swisscom, Christian Neuhaus, nous a indiqué que la multiplication des systèmes pouvait engendrer davantage de pannes.

 

Des clients déçus

Avec la technologie de base, le fil du cuivre, plus le logement est éloigné de la centrale, moins le réseau est performant. Les solutions par satellite posent également problème. La 4G n’est pas accessible partout. Et les coûts sont trop importants pour amener la fibre optique dans des fermes isolées. De nombreux clients des opérateurs traditionnels sont donc déçus puisqu’ils paient un abonnement sans bénéficier de services performants, selon Marc-André Mojon.

 

Un réseau amélioré en 2021

Pourtant Swisscom va investir d’énormes sommes d’argents pour améliorer son réseau jusqu’en 2021 sur 90% du territoire. Mais les 10% restant ne verront pas de changement, notamment à Seleute et Ocourt. Le porte-parole de Swisscom nous a indiqué que l’Ordonnance fédérale du service universelle prescrit des vitesses de 3 Mbit par seconde en 2018. La différence de débit entre les villes et les campagnes n’est pas près de s’effacer. Selon le directeur de Mojolan, le rapport se monte à 500x entre les zones urbaines et zones rurales.

 

Satisfaction à Clos du Doubs

Les nouveaux clients de Mojolan semblent satisfaits. Après quelques soucis au début, le réseau fonctionne parfaitement. Nicolas Maître, conseiller communal de Clos du Doubs, est un des usagers. Auparavant pour télécharger un dossier volumineux, il fallait attendre 23h, dorénavant Nicolas Maître réalise la même opération en trois quarts d’heure. /ncp


 

Actualités suivantes