Le libre-échange s'invite à Delémont

Les traités internationaux de libre-échange seront débattus à Delémont vendredi soir. Le syndicat ...
Le libre-échange s'invite à Delémont

Le syndicat Unia organise ce vendredi soir une conférence avec un spécialiste européen des traités internationaux de libre-échange

Les traités internationaux de libre-échange seront débattus à Delémont vendredi soir. Le syndicat Unia organise une grande soirée autour de cette thématique, soirée qui se terminera en musique au SAS. Elle est organisée dans le cadre du rajeunissement d'Unia qui compte désormais dans ses rangs une vingtaine de jeunes réunis dans un groupe jeunesse. Point d'orgue de la soirée: la conférence de Bruno Poncelet, anthropologue, syndicaliste et spécialiste européen de la question de libre-échange.

 

« Shopping législatif »

Bruno Poncelet a un avis très tranché sur la question des traités transnationaux, tels que le CETA (entre l'Union européenne et le Canada) ou le TTIP (entre les Etats-Unis et l'Union européenne). Selon le syndicaliste belge, l'idée que ces accords permettent la création d'emplois n'est que de la poudre aux yeux. En fait, ils octroient surtout les pleins pouvoirs à de grosses entreprises, qui jouissent d'une absence de gardes-fous sociaux ou encore écologiques. « Le libre-échange est un shopping législatif », s'exclame Bruno Poncelet. D'après lui, les pays « lèvent leur jupe » pour attirer ces industries sur leur territoire. Il y a donc une concurrence déloyale de tout ce qui a trait aux coûts pour les entreprises. Cela explique notamment la délocalisation dans les pays de l'Est, au grand dam de Bruno Poncelet.

L'anthropologue en est convaincu: le libre-échange ne va pas durer éternellement. Il entrevoit plusieurs possibilités pour en sortir. Par exemple, l'arrivée au pouvoir de personnalités très fermées, telles que Marine Le Pen ou Donald Trump et donc une solution « fasciste » inadaptée, selon Bruno Poncelet. Le syndicaliste belge émet toutefois l'espoir que la sortie du libre-échange puisse passer par des voies progressistes, comme cela a été le cas par le passé. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus