De nouveaux habitants espérés à Soulce

Haute-Sorne souhaite agrandir Soulce. La commune a fait parvenir cette semaine un tout-ménage ...
De nouveaux habitants espérés à Soulce

Une modification du plan de zone est en vue à Soulce. Une parcelle constructible devrait en partie passer en zone agricole, alors que six habitations sont attendues sur le plus gros du terrain

Vue panoramique de Soulce Vue panoramique de Soulce

Haute-Sorne souhaite agrandir Soulce. La commune a fait parvenir cette semaine un tout-ménage à la population du village. Cette information aux habitants détaille la modification de l’aménagement local qui sera soumise au vote populaire. A terme, six nouvelles parcelles dévolues à l’habitat pourraient être viabilisées et mises en vente.

 

Négociations en cours

Il ne s’agit pas d’une nouvelle zone à bâtir, plutôt d’une solution de compromis. Le terrain concerné est actuellement constructible, mais le canton, suite à l’adoption de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT), souhaitait le retourner à l’agriculture. Avec l’appui de la commune, la paroisse propriétaire a fait opposition. Et la modification proposée aux citoyens résulte des discussions avec le canton : sur les 7’800m2 de la parcelle, 1’600m2 menacés par des dangers de crue passeraient en zone agricole et les 584m2 de l’ancien jardin de la cure en zone verte. Le canton n’a toutefois pas encore pris de décision définitive, mais la commune tient pour des raisons politiques à conserver la majeure partie de la parcelle en zone d’habitat. « Dès le début de la fusion, c’était une volonté des autorités d’être en mesure de proposer des zones à bâtir dans chaque localité de la nouvelle entité », d’après le conseiller communal en charge de l’urbanisme, Gérard Ruch.

 

Des travaux dès le printemps prochain

Quelle que soit la grandeur de la parcelle, une modification de l’aménagement local est soumise à approbation populaire. Il y aura donc un vote des citoyens de Haute-Sorne. L’examen préalable du projet sera bientôt déposé auprès du canton dont la décision définitive est attendue en août. L’achat de la parcelle n°11 de la paroisse par la commune dépend d’ailleurs de l’acceptation du plan spécial par le canton. Les autorités ont d’ores et déjà trouvé un accord avec un privé pour l’achat d’un terrain pour la construction d’une voie d’accès au nouveau quartier. Elles sont encore en tractation avec la bourgeoisie pour un terrain à la même vocation.

Si tous les feux sont au vert, le plan spécial concernant la viabilisation des six parcelles devrait être soumis cet automne au Conseil général. Le calendrier prévoit de lancer les travaux au printemps 2018. L’objectif est par ailleurs de réduire les coûts d’achat de terrain et de viabilisation au maximum pour proposer les parcelles à la vente à moins de 100 francs du m2. /ich


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus