Patinoire de Porrentruy : 4 millions nets sous toit

La récolte de fonds pour le projet d’assainissement et d’agrandissement de la patinoire de ...
Patinoire de Porrentruy : 4 millions nets sous toit

La campagne de récolte de fonds avance bien, mais une hausse des coûts est annoncée

Patinoire de Porrentruy La nouvelle patinoire de Porrentruy devrait finalement être opérationnelle pour la saison 2020/2021.

La récolte de fonds pour le projet d’assainissement et d’agrandissement de la patinoire de Porrentruy bat toujours son plein. Le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy et le Comité de soutien indiquent ce mercredi avoir récolté au 17 mai la somme de 4 millions de francs nets (4,8 millions bruts). Le concours de la population, des entreprises et des autorités jurassiennes est particulièrement salué : « Cet engagement est l’incarnation d’un Jura jeune et enthousiaste, qui a envie de gagner. L’importance du sport est un moteur économique », a déclaré le Conseiller aux Etats Claude Hêche, président du Comité de soutien.

 

En confiance…

Cet élan donne confiance aux porteurs du dossier pour atteindre les 5 millions recherchés, autrement dit le million manquant. « Il y a encore une marge de manœuvre dans le canton. Toute une série de contacts sont en cours avec bon nombre de chefs d’entreprises. Je crois aussi toujours à un éventuel soutien de la Confédération. Nous attendons aussi prochainement la décision de la délégation jurassienne à la Loterie Romande pour obtenir un appui. Par ailleurs, nous n’avons plus sollicité à nouveau la générosité de la population, qui a apporté à ce jour 150'000 francs », explique Claude Hêche. A noter que le lancement du « club des entreprises », en février dernier, a permis de récolter 300'000 francs jusqu’à présent.

 

…malgré la hausse des coûts

L’enthousiasme reste grand, même si des coûts supplémentaires sont désormais à prévoir. Les exigences de sécurité dans l’enceinte, les normes énergétiques à respecter et le choix du bois indigène pour la nouvelle structure constituent déjà des frais non prévus dans le budget initial d’environ deux millions de francs. La volonté du SIDP et du Comité de soutien d’attribuer un rôle économique et socio-culturel à la patinoire pour une utilisation pendant toute l’année engendre également des coûts supplémentaires (sonorisation, éclairages, espaces spécifiques).

 

Faire participer les entreprises du Jura

Le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a aussi levé le voile ce mercredi sur son choix de procédure pour la poursuite des études et des travaux. Il souhaite que les entreprises jurassiennes participent pleinement au projet. « Nous renonçons à travailler avec une entreprise générale, car nous avons la volonté de voir à l’œuvre des firmes de la région. Nous choisissons cette option au regard du soutien financier que nous avons obtenu de la population et des entreprises jurassiennes », souligne Gérard Meyer, président du groupe de travail « Patinoire » du SIDP. Un appel d’offres sera déjà lancé fin juin auprès de bureaux d’architectes et d’ingénieurs. A relever que les communes ajoulotes doivent se prononcer sur leur participation financière au printemps 2018.

 

Une année de retard

Si le projet avance, le SIDP constate que les délais qu’il s’était fixés initialement devront être repoussés. Ainsi, tout devrait être prêt pour le coup d’envoi de la saison 2020/2021 du HCA, et non pour la saison 2019/2020. « Quand nous sommes dans des infrastructures de cet ordre-là, il faut bien réfléchir à l’ensemble des problématiques. Il y a des enjeux techniques et financiers. Nous avons à contenir l’enveloppe pour l’avant-projet. Il s’agit de faire évoluer ce dossier en respectant notre volonté de valorisation touristique et économique de cet objet dans le secteur de l’Espace-Loisirs », note Gérard Meyer. Le SIDP veut offrir à la population pour 2020/2021 un stade offrant toutes les garanties de sécurité, de performances techniques et d’accueil. Sur un plan sportif, si le HC Ajoie devait être promu en Ligue nationale A avant cette échéance, le syndicat procéderait à des travaux à moindres coûts pour mettre provisoirement la patinoire aux normes de la Ligue suisse de hockey sur glace, afin de permettre au club d’évoluer dans l’élite.

Quant au projet annexe de production d’électricité photovoltaïque – estimé à 2 millions de francs – il est entièrement assuré grâce aux participations de communes, collectivités et entreprises publiques.

 

L’avenir de la Hutte et du Puck entre les mains du HCA

Enfin, du côté de la construction d’une halle polyvalente – la Hutte ajoulote – le SIDP confirme sa décision de la laisser entre les mains du HC Ajoie. L’étude menée à des fins d’utilisation scolaire a révélé que les coûts seraient trop importants. Quant à l’exploitation du restaurant Le Puck, elle sera reprise le 1er juin par le HCA. La tenancière actuelle renonce à la poursuite de son bail. /rch + comm

Graphique patinoire Les fonds récoltés à ce jour pour l'assainissement et l'agrandissement de la patinoire de Porrentruy.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus