Le cinéma Lido, un bâtiment ultra protégé

Selon les conclusions d'une expertise commandée par le canton du Jura fin 2016, le site delémontain ...
Le cinéma Lido, un bâtiment ultra protégé

Selon les conclusions d'une expertise commandée par le canton du Jura fin 2016, le site delémontain possède « une importance suprarégionale » et doit être sauvegardé

Cinéma Lido à Delémont Photo: image d'archives

Après la fermeture du cinéma en avril 2016, des interrogations persistaient. Que va devenir l’établissement jurassien ? Sera-t-il démoli, rénové ou laissé tel quel ? Désormais, l’avenir de cette institution, qui a vu le jour en 1958 à Delémont, paraît plus clair. Selon une expertise commandée par le canton du Jura à la fin de l'année 2016, le Lido possède une grande valeur patrimoniale. A ce titre, le bâtiment doit être protégé.

 

Une protection fédérale et cantonale

Le site delémontain se retrouve désormais sous différentes étiquettes, telles que ISOS ou encore RBC. Le label ISOS place le site delémontain sous la protection de la Confédération. Il classe le bâtiment dans l’inventaire fédéral des constructions d’importance nationale.

Au niveau cantonal, les conclusions de l’expertise commandée par le gouvernement confirment la valeur patrimoniale du site. Les experts estiment que le bâtiment possède « une importance supra régionale » et soulignent  la qualité de la construction de ce lieu. Aussi, le site qui se trouve à la rue Pré-Guillaume va être inscrit dans le RBC, le Répertoire des biens culturels du canton du Jura.

 

Démolition interdite

ISOS et RBC : ces deux appellations destinées à assurer la conservation du Lido signifient aussi et surtout interdiction de démolir ce bâtiment. La structure en béton et l’enveloppe extérieure du lieu doivent être sauvegardées. L’intérieur pourra lui faire l’objet de certains aménagements. Cependant, tout projet de transformation devra être validé par la municipalité de Delémont.

Contactés, les propriétaires du Lido n’ont pas souhaité s’exprimer sur les résultats de l’expertise. La protection du bâtiment réduit fortement leur marge de manœuvre et les projets réalisables. Plusieurs entrepreneurs avaient fait part de leur intérêt pour racheter le site. A l’heure actuelle, aucun projet concret n’a été déposé auprès de la commune. /lhu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus