Patience pour la création du nouveau syndicat

Surprise jeudi soir lors de l’assemblée du Syndicat pour la gestion des biens propriété des ...
Patience pour la création du nouveau syndicat

Le Syndicat pour la gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes a reporté son vote en vue d'une union avec l'Association des maires des Franches-Montagnes

 Les maires des Franches-Montagnes étaient réunis jeudi soir à Belfond.

Surprise jeudi soir lors de l’assemblée du Syndicat pour la gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes (SGBPCFM). Les élus francs-montagnards ont décidé de reporter la dissolution de leur entité actuelle en vue d’un rattachement avec l’Association des maires des Franches-Montagnes (AMFM). Le vote devrait avoir lieu lors de la dernière séance de l’année.

Quelques instants avant la décision du SGBPCFM, l’AMFM avait, elle, accepté cette démarche.

 

« Eviter un trou »

« Le but est d’éviter un trou. Si on supprime les deux entités, cela voudrait dire qu’il n’y aurait plus d’institutions francs-montagnardes qui pourraient prendre des décisions. Avec la décision de jeudi soir, on est couvert dans la mesure où le syndicat existe toujours, peut se retrouver en assemblée et prendre des décisions sans être pris de court », dévoile Raymond Jecker, président du Syndicat pour la gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes. Par ailleurs, l’actuel maire de Lajoux précise que « le choix de déplacer le vote à la rencontre du mois de novembre laisse un mois de vide, avec les fêtes de Noël, soit une période où il n’y a plus rien qui se décide ».

La conclusion est que certaines communes prendront position sur le sujet avant le Syndicat pour la gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes. A noter que la dissolution du SGBPCFM devra également être ratifiée par le Service des communes du Jura.

L’objectif de cette réforme institutionnelle consiste donc à regrouper les deux ensembles en une seule entité qui s’appellera, dans le futur, le Syndicat des communes des Franches-Montagnes. Le SCFM, qui permettra notamment de simplifier certaines démarches dans les dossiers, devrait ainsi être fonctionnel l’an prochain.

 

Ça piétine pour le projet de collaboration intercommnunale de la voirie

Plus tôt dans la soirée, il a été question du projet de collaboration intercommunale dans le domaine de la voirie. Les maires des Franches-Montagnes ont décidé de mettre cette idée momentanément entre parenthèse et de la rediscuter au début de la prochaine législature. L’idée de base, proposée en novembre 2016 par le maire des Genevez Jean-Claude Rossinelli, consistait à la mise à disposition entre les localités du district d’équipements ou de compétences humaines pour réaliser différents travaux.

 

Mérites francs-montagnards renouvelés

Par ailleurs, les mérites francs-montagnards introduits en 2016 lors du comptoir franc-montagnard seront renouvelés. L’instigateur du projet, le conseiller communal de Saignelégier en charge du sport, de la culture et de la jeunesse, Jonas Müller, est revenu jeudi soir sur la première édition. Il a, dans la foulée, annoncé une deuxième mise sur pied de cet événement le jeudi 28 septembre, toujours dans le cadre de la foire commerciale taignonne. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus