Un sursis pour la cabane « Le Solitaire »

« Le Solitaire » ne sera pas démoli dans l’immédiat. Le Gouvernement jurassien indique vendredi ...
Un sursis pour la cabane « Le Solitaire »

Le Gouvernement jurassien a décidé de surseoir à la démolition de la cabane forestière « Le Solitaire » située entre Glovelier et Jolimont, une pétition avait été déposée contre cette décision

La cabane « Le Solitaire » a obtenu un sursis du Gouvernement jurassien. (photo : page Facebook « Ne tuez pas Le Solitaire ») La cabane « Le Solitaire » a obtenu un sursis du Gouvernement jurassien. (photo : page Facebook « Ne tuez pas Le Solitaire »)

« Le Solitaire » ne sera pas démoli dans l’immédiat. Le Gouvernement jurassien indique vendredi qu’il a décidé d’accorder un sursis à cette cabane forestière située entre Glovelier et Jolimont. Le député UDC Thomas Stettler avait déposé en mars dernier une pétition munie de près de 1'000 signatures pour demander à l’exécutif de surseoir à sa démolition.

Le bâtiment était loué depuis le début des années 2000 à la Société des Trompes de chasse St-Hubert. Par le passé, il était utilisé par les bûcherons qui ne pouvaient pas rentrer chez eux. Selon le Département de l'environnement, la cabane n’a aujourd’hui qu’une utilité anecdotique pour la gestion des forêts. Il avait donc décidé de la démolir cette année. Il souhaitait notamment se conformer à la Loi sur l’aménagement du territoire et estimait que l’édifice, construit il y a 53 ans, ne pouvait pas être qualifié de patrimoine historique. Le fait que la cabane ne puisse pas être utilisée par les citoyens mais seulement par un petit groupe de chasseurs avait aussi joué un rôle.  

 

Une solution avec Haute-Sorne

Le Gouvernement indique toutefois avoir revu sa décision au regard de l’intérêt porté par la population à ce bâtiment ainsi qu’en l’absence d’urgence dans ce dossier. « Le cadre de réflexion et les considérations juridiques, environnementales et financières restent toutefois valables », selon l’exécutif. Des discussions seront désormais engagées avec la commune de Haute-Sorne qui a récemment fait part de son intérêt à reprendre cette cabane pour la mettre à disposition de la population. L’exécutif se dit ouvert à une telle collaboration, d’autant que cela permettrait de « garantir un véritable intérêt public et serait en phase avec la législation », précise-t-il. L’Office de l'environnement a ainsi été mandaté pour élaborer un projet allant en ce sens avec les autorités communales. /comm+alr    


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus