Une nouvelle étape dans le dossier du logement des prêtres

La problématique du logement des prêtres occupe encore la CEC. Les membres de l’Assemblée de ...
Une nouvelle étape dans le dossier du logement des prêtres

L’Assemblée de la CEC était réunie jeudi soir, ses membres ont accepté, en première lecture, la nouvelle mouture de l’ordonnance réglant la prise en charge financière du logement des prêtres en activité

L'Assemblée de la CEC était réunie jeudi soir à Saignelégier. L'Assemblée de la CEC était réunie jeudi soir à Saignelégier.

La problématique du logement des prêtres occupe encore la CEC. Les membres de l’Assemblée de la Collectivité ecclésiastique cantonale catholique-romaine étaient réunis jeudi soir à Saignelégier. Ils ont accepté, en première lecture, par 29 voix contre 14 et 2 abstentions, la nouvelle mouture de l’ordonnance réglant la prise en charge financière du logement des prêtres en activité.

 

Un dossier épineux

Jusqu’en 2013, les communes ecclésiastiques qui accueillaient un prêtre ne recevaient aucune indemnité. L’Assemblée de la CEC avait alors adopté un nouveau texte pour corriger cela et accorder aux paroisses concernées une indemnité mensuelle de 600 francs par locataire. L’ordonnance prévoyait que ce montant soit financé par les autres paroisses. Une initiative dénonçant une péréquation injuste avait toutefois été lancée. Elle demandait que toutes les communes ecclésiastiques participent et pas seulement celles qui ne recevaient pas de prêtres. Un groupe de travail s’est alors réuni l’an dernier et il a proposé la nouvelle mouture finalement adoptée jeudi soir qui prend en compte les demandes de l’initiative.

L’Assemblée a également accepté les comptes 2016 qui bouclent sur un bénéfice net de 81'000 francs. Un arrêté portant sur le regroupement entre les communes ecclésiastiques de St-Ursanne et environs, Ocourt-La Motte et Soubey a aussi passé la rampe. /comm+alr        


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus