Une fusion à trois pour Courrendlin

La fusion de Courrendlin se fera sans Châtillon et Rossemaison. Les citoyens de trois communes ...
Une fusion à trois pour Courrendlin

Les citoyens de Courrendlin, Rebeuvelier et Vellerat ont accepté dimanche de fusionner, ceux de Châtillon et Rossemaison se sont prononcés négativement

Les maires des trois communes qui vont fusionner (Vincent Eggenschwiler - Rebeuvelier, Gérard Métille - Courrendlin et Pierre-André Comte - Vellerat). Les maires des trois communes qui vont fusionner (Vincent Eggenschwiler - Rebeuvelier, Gérard Métille - Courrendlin et Pierre-André Comte - Vellerat).

La fusion de Courrendlin se fera sans Châtillon ni Rossemaison. Les citoyens de trois communes sur cinq ont accepté dimanche le regroupement qui leur était soumis en votation. Courrendlin a dit « oui » à 75% (484 voix contre 161), Rebeuvelier à 85% (133 voix contre 24) et Vellerat à 83% (38 voix contre 8). Les ayants droit de Rossemaison ont, par contre, refusé le projet de fusion à 77% (193 contre 58) et ceux de Châtillon à 67% (150 voix contre 75).

Sur l’ensemble des localités qui se rendaient aux urnes, la participation atteint 55,5%.

 

Une issue attendue

Ce résultat n’est pas une surprise pour le comité de fusion. « Nous savions que Châtillon nourrit des affections particulières avec Courtételle et que Rossemaison reste très tourné vers Delémont avec ses liens notamment au niveau de l’école secondaire », indique son président et maire de Vellerat, Pierre-André Comte. Ce dernier parle toutefois de véritable progrès pour les trois communes qui fusionneront.  

Les maires de Rossemaison et Châtillon avaient fait campagne pour le « oui ». Ils ont pris acte du résultat et, tous deux, espèrent une cohérence des habitants avec leur vote. « Il faudra que les citoyens s’engagent vis-à-vis de leur commune parce qu’il y a des élections en fin d’année », précise le maire de Rossemaison, Francis Meyrat. « Je suis persuadé qu’à moyen terme on manquera de membres au Conseil communal. On verra cet automne déjà s’il y a cinq candidats pour les cinq places à disposition », conclut son homologue de Châtillon, Gérald Marchand.

 

Un an et demi de travail

La fusion de la nouvelle commune intitulée « Courrendlin » sera effective dès le 1er janvier 2019. Elle comptera quelques 3'400 habitants. D’ici là, les autorités des trois villages vont adapter la convention de fusion et travailler sur les divers règlements des communes en tenant compte du vote de dimanche. /alr   

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus