Une ordonnance pour baisser le coût des mesures pédago-thérapeutiques

Filtrage des demandes et fin de la facturation au quart d’heure. Le Gouvernement jurassien ...
Une ordonnance pour baisser le coût des mesures pédago-thérapeutiques

Le Gouvernement jurassien met en place une nouvelle procédure d’octroi des mesures pédago-thérapeutiques, ainsi qu’une nouvelle base de tarification pour les thérapeutes

Filtrage des demandes et fin de la facturation au quart d’heure. Le Gouvernement jurassien vient d’adopter une ordonnance qui doit permettre de réduire les coûts des mesures pédago-thérapeutiques. Le texte fait suite à la mesure 98 du programme Opti-ma, décidé par le Parlement en 2014 qui impose que le coût soit réduit de 375’000 francs.

Un groupe de travail, composé notamment de thérapeutes, d’enseignants spécialisés, de représentants de différents services de la fonction publique, d’institutions ou d’associations en lien avec la pédagogie spécialisée, a planché sur cette ordonnance. Deux mesures principales seront mises en place. Une commission d’indication sera tout d’abord mise sur place pour transmettre au Service de l’enseignement un dossier complet sur l’enfant, afin que le SEN puisse prendre une décision. Elle sera composée d’un représentant du SEN, d’un représentant du Centre d’orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire, ainsi que d’un représentant du Centre médico-psychologique pour enfants et adolescents diplômé en logopédie ou en psychomotricité.

Autre nouveauté : les tarifs. Le nouveau montant sera un forfait horaire qui comprend tous les actes thérapeutiques et administratifs nécessités par le traitement et qui supprime la facturation du quart d’heure entamé qui prévalait actuellement.

Enfin, le SEN ne reconnaîtra plus de nouveaux prestataires de mesures pédago-thérapeutiques jusqu’à l’entrée en vigueur du concept jurassien de pédagogie spécialisée, mais au plus tard jusqu’au 31 juillet 2019. Il en va de même pour les employés de ces prestataires.

Le texte garantit toujours le libre choix du thérapeute, mais ce choix sera limité, jusqu’au 31 juillet 2019, aux thérapeutes reconnus jusqu’à présent par le SEN. Les enfants actuellement en thérapie pourront poursuivre leur traitement auprès de leur thérapeute actuel. L’ordonnance entrera en vigueur le 1er août prochain et déploiera ses effets jusqu’à l’entrée en vigueur du concept d’enseignement spécialisé jurassien et de son ordonnance d’application. /lbr+comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus