Le comité «Axe Ouest: pas comme ça» poursuit son combat

La lutte continue pour les membres du comité « Axe Ouest : pas comme ça ». Les membres de l’association ...
Le comité «Axe Ouest: pas comme ça» poursuit son combat

Plus d'une centaine de membres du comité «Axe Ouest: pas comme ça » se sont rendus jeudi soir à la Maison Farel Plus d'une centaine de membres du comité «Axe Ouest: pas comme ça » se sont rendus jeudi soir à la Maison Farel

La lutte continue pour les membres du comité « Axe Ouest : pas comme ça ». Les membres de l’association qui lutte contre la construction de la branche ouest de l’A5, à Bienne, telle que prévue dans le projet d’exécution, étaient réunis jeudi soir dans la grande salle de la maison Farel, dans la cité seelandaise. Ils célébraient une année d’existence du comité. Celui compte actuellement 900 membres. Pour Sabine Brenner, membre de la direction du comité, le bilan intermédiaire est positif : « Nous sommes très contents. Notre croissance a été fulgurante ces derniers mois. Nous avons hâte de franchir la barre des mille membres », a-t-elle indiqué.

Des actions sur plusieurs fronts

Les perspectives d’avenir étaient aussi au programme de la soirée. Sur le plan politique, le comité peut compter sur plusieurs conseillers de ville biennois, dont le vert Urs Scheuss, présent jeudi soir. Il nous a fait part de son plan d’action : « La première étape consiste à demander au conseil municipal de réexaminer les propositions du comité. Toutefois, cela doit être fait sérieusement, ce qui n’était pas le cas par le passé », affirme celui qui fait aussi partie de la direction de la section bernoise de l’ATE, Association transports et environnement. La deuxième revendication, a pour but de faire plier l’exécutif : « Nous voulons qu’ils tiennent compte des nouveaux chiffres et des nouvelles informations qui seront présentés lors de la mise en œuvre du projet », affirme Urs Scheuss.

Le volet juridique a aussi été abordé. Un petit groupe de juristes s’est récemment rallié à la cause du comité « Axe Ouest : pas comme ça ». Ils espèrent que les organisations spécialisées dans le domaine fassent opposition au projet lors de la planification urbanistique d’accompagnement. Le groupe souhaite aussi créer une consultation juridique pour répondre aux questions des membres du comité.

Et cela ne s’arrête pas là. Désormais des artistes s’engagent aussi aux côtés des opposants. Ils ont créé des affiches pour servir leur cause. Par ailleurs, des étudiants d’une école d’art et de design ont réalisé des courts-métrages tournant en dérision la construction de la branche ouest de l’A5.

2017 année cruciale

L’année prochaine sera déterminante pour le contournement ouest de l’A5 à Bienne. La planification urbanistique d’accompagnement sera dévoilée le 11 janvier durant 60 jours. La mise à l’enquête publique des plans est quant à elle prévue au printemps 2017, des oppositions au projet pourront être faites dans un délai de 30 jours.

Selon Urs Scheuss, la section bernoise de l’ATE fera opposition contre la mise en œuvre du projet d’exécution. Il affirme que l’association est prête à aller jusqu’au Tribunal fédéral s’il le faut. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus